L'enclave des rôlistes
Bienvenue à toi , jeune rôliste!

Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 05/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Je te donne ma parole

le Ven 9 Fév - 18:53
Ce résumé prend place après "Premier sang" et avant "Visite à Tol Barad".

La calèche longeait le lac en silence. Au milieu de la pénombre se trouvait une maison dont les lumières étaient bien cachées. En voyant la calèche arriver, les Hommes de l’ombres disparurent. Seul l’un d’eux était resté assis à une table. Il portait une armure imposante et finissait son repas avant de mettre son masque pile au moment ou Bryan descendait de son cheval. L’agent se leva et se présenta au mage. Il lui apprit que la maison avait été rénovée pour l’arrivée de la famille. Bryan rentrait et commençait à visiter la maison. Khalyte allait arriver sous peu avec le reste de leurs affaires, ils devaient agir vite, Bryan voulait toujours garder secret la réelle raison de leur déménagement à l’elfe. Une fois que Bryan avait fait le tour de la propriété il revint voir l’agent qui lui annonça les règles. Bryan et Khalyte ne devrait pas s’éloigner à lus d’un kilomètre à la ronde de la maison. Ils ne devaient en aucun cas avoir des relations avec l’extérieur. Ces précotions étaient bien entendue nécessaire à la sécurité. Bryan, perplexe demanda s’ils seraient toujours sous surveillance. L’agent lui répondit que non, tous les deux jours, des Hommes de Gleen viendrait les voir pour s’assurer de leur sureté. Bryan dit alors avec autorité à l’agent qu’il irait voir Gleen pour lui faire part de son point de vue sur ces « règles ». L’agent lui annonça que non, si le mage voulait voir Gleen, il devrait passer par lui car le Père de l’ombre était très occupé et qu’une demande de rendez-vous serait plus appropriée. Cette réponse semblait rendre le mage nerveux. L’agent annonça qu’il aurait un rendez-vous auprès de Gleen sous peu. Le mage était énervé mais impuissant accepta. Khalyte allait arriver sous peu, l’agent devait disparaitre. A nouveau Bryan se retrouva seul à contempler la beauté de l’endroit, l’eau du lac était stable, une légère brise se faufilait dans ses vêtements lui glaçant le sang. Il retourna à l’intérieur en silence, il pensa à ce qu’il allait dire à l’elfe. Le feu de cheminé étant allumé, l’air se réchauffait. Il s’assis sur un fauteuil et pensa à son objectif. Il allait s’en sortir, lui Khalyte et Tinùviel. Il allait réussir…

« Préparez-vous ! Chargez les chariots, ils attendent ! » Plusieurs voix et bruits de pas se faisaient entendre, les enfants de Gleen étaient en mouvement. Certains faisaient des allés retour entre le manoir et l’extérieur. D’autres s’entrainaient, se préparaient. Quiconque de sensé saurait reconnaître la préparation d’une invasion. Au-dessus des enfants tout vêtu de noir se trouvait Gleen, il les observait, si on pouvait voir ses yeux on y trouverait un regard rempli d’envie. Son plan était sur le point de se réaliser et bientôt personne ne pourrait se mettre en travers de sa route… Parmi l’activité en contrebat le Père posa son regard sur un homme qui se frayait un chemin entre l’armée d’ombres. Gleen regardait Bryan, le magicien avait demandé à le voir. Il allait le recevoir.

« Gleen, c’est quoi ce bordel ? Pour qui tu te prends ? C’est quoi ces règles ? Elle va se douter de quelque chose si nous ne sommes pas libres. Tu ne me fais pas confiance ? Si c’est le cas, comment puis-je la gagner ? » Demanda le mage après avoir atteint le Père, en colère Bryan regardait les troupes qui semblaient être prête à partir.

« Bryan… Ces décisions n’ont pas été prises à la légère, c’est pour la sécurité de Tinùviel, tu le sais. Répondit sans conviction Gleen.

-Nous, nous étions amis Gleen. J’étais ton bras droit, que s’est-il passé ? Dit le Bryan, sans comprendre.

-La terre tourne, Bryan. Tu t’es montré utile dans ma monté au pouvoir mais maintenant mes plans ne regardent que moi. Mais j’ai toujours besoin de tes services, tu dois continuer ta mission.

-C’est ce que je ferais, mais si tu ne me fais pas confiance, comment savoir si tu n’hésiteras pas à me tuer, moi et Khalyte ? Questionna une dernière fois Bryan, inquiet.

-Je te promets qu’aucun mal ne vous sera fait, ni à toi ni à Khalyte. » Dit Gleen, sans quitter du regard Bryan. Sur ces paroles Bryan retourna, convaincu de la parole de Gleen, retrouver Khalyte.

« Tu peux venir ma fille, quelles sont les nouvelles de Tol Barad ? Demanda le Père à sa fille.

- Père, le Duc vous fait savoir que les prisonniers sont aux travails, les premières livraisons de matériaux sont en chemin vers Stromgarde. Silumgar vous transmet ses salutations, il m’a donné quelques choses à vous donner. Voici un extrait de sa nouvelle invention, je vous conseille de vous écarter, Père, l’Antimag B est nocif pour tout être doté de magie, vous étant mort, ce produit pourrait vous mettre en grand danger, vous comme Silumgar. Cet antimag semble pouvoir rendre, en contact, inoffensif les utilisateurs de magie.  De plus, il voulait que je vous remette ça en main propre, vous comprendrez… » Dit l'enfant déçue de la récente trahison de sa soeur.

Gleen prit dans ses mains le sac de toile que lui tendait l’agent. Il ‘ouvrit et en ressortit trois cheveux fins, les cheveux d’une rousse. Le Père de l’ombre reconnu sans difficulté les cheveux de sa fille, Sharley, il semblerait qu’elle a été envoyée à Tol Barad par l’Alliance et que le duc l’ait accueilli. Gleen était intrigué et en regardant ses enfants, toujours occupés, se décida de partir voir le Duc.

« Bien, tu as fait du bon travail, va prévenir les autres de préparer le fragment de Naa’ru, le Duc l’a mérité. Prends 20 des meilleurs agents ici présent et dit leur de se préparer. Quant à toi, repose-toi et quand tu seras prête, met toi en route et part à la recherche de Dame Sintheria, dit lui que j’ai sa récompense. » Ordonna Gleen avant d’aller se préparer.

Une petite heure plus tard, Gleen était à son balcon et regardait ses enfants, toujours en activité. Dessous, 20 enfants le regardaient et attendait ses ordres. Il descendit les rejoindre avant de s’assurer que ses ordres donnés au préalable seraient toujours respectés en son absence. Prêts, ils étaient en route.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum