Indiscipline.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Indiscipline.

Message par Silumgar le Lun 3 Avr - 23:56

Ni Hersandre, ni Silumgar n'aimaient qu'autrui ait un plein libre arbitre. La liberté entraîne des responsabilités, et beaucoup n'en tiennent pas compte. L'Aube d'Améthyste par exemple. Parce que le duc leur avait accordé sa confiance et ils n'en avaient fait qu'à leur tête. Mor'Dred avait été pardonné, mais que les autres agressent ouvertement les écarlates lorsque Hersandre tentait de mener des relations diplomatiques, c'était un crime qu'il fallait punir, ne serait-ce que pour la forme. Mor'Dred avait beau eu supplier, Eléonore avait beau eu pleuré, ce qu'avaient fait les chevaliers était la preuve de la faiblesse de la Liberté. Silumgar savait qu'il ne fallait pas que ce cancer ne se répande. Sur les douze chevaliers, sept furent exécutés, leurs têtes envoyées aux écarlates pour preuve de bonne foi. Les cinq autres serviraient de sujets d'expérience pour le seigneur noir. Sa 'fille' avait beau tenté de plaider leur cause, le spectre resta intraitable. D'autres viendraient, et cette-fois si, les enchantements mentaux d'Hersandres veilleraient à les rendre plus obéissants.

. . .

Le heaume de Silumgar semblait aller de pair avec le ton furieux de Tirion Fordring. Le seigneur de la croisade d'argent n'avait pas apprécié la "barbarie" de son... Disons allié. Tout de suite acte de barbarie... Silumgar s'imagina un sourire mauvais et leva les yeux au ciel. C'étaient des déchets de la société qui avaient osé abuser de sa confiance alors qu'il leur avait offert une nouvelle cause. Tant pis pour eux, non? Au ton de Fordring, ce n'était pas vraiment au goût de tout le monde. Les écarlates n'avaient pas apprécié sa "bonne volonté", les vétérans d'argent avaient été profondément écœuré de revoir les bonnes vieilles méthodes du fléau à l’œuvre. Les vivants l'étonneraient toujours. Les écarlates leurs avaient fait la guerre, et ils semblaient les bichonner. Quel perte dérisoire d'énergie et de moyens. Il se serait fait un plaisir de les aider à les exterminer, mais bon, la paix valait plus que le remplissage de certains objectifs personnels...
Heureusement, les écarlates aussi avaient fait de grosses bêtises, comme prendre des petits imbécile et les laisser se convaincre qu'ils étaient des héros. Maintenant, une compagnie écarlate avait abandonné son poste pour attaquer le duché. Les capturer avait été aisé, juste la moitié de leurs effectifs morts. Au début, Silumgar prévoyait de faire plusieurs abominations avec les vivants comme les morts, mais Hersandre lui avait conseillé de livrer les vivants (et les cadavres ENTIERS des morts) à la croisade d'argent pour prouver que le duché des damnés n'était pas non plus qu'un ramassis de dégénérés. Si le seigneur noir l'avait mal pris, il avait accepté le conseil. Sa femme était bien meilleure diplomate que lui. Ainsi, lorsque Tirion avait fait savoir qu'il voulait dire deux mots au spectre, ce dernier était partit avec un convois contenant les vivants en pagnes croulant sous les chaînes et les cadavres de leurs camarades uniquement vêtus de leurs tabars.

Lorsqu'il eu fini de rappeler à Silumgar sa place, Fordring lui proposa de rester à Âtreval le temps que viennent les écarlate pour récupérer leurs troupes. Le seigneur noir avait accepté. Il aurait aimé dire deux mots à un certain Athandiar dans un lieu sans risques...
avatar
Silumgar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur

Messages : 59
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://enclaverp.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum