L'enclave des rôlistes
Bienvenue à toi , jeune rôliste!

Partagez
Aller en bas
avatar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur
Messages : 145
Date d'inscription : 17/03/2017

Feuille de personnage
Nom Prenom:
Taille:
Ages:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://enclaverp.forumactif.com

Comme quoi tout ne tient qu'à un cheveux...

le Jeu 16 Aoû - 0:44
Absalon était sur le pont qui permettait de quitter Karaganda pour aller vers le Nord. La Horde demandais de l'aide, et Karaganda allait répondre à l'appel. Ils auraient pu tourner le dos à Urkran, mais la chevalière noire savait que la Horde était tout ce qu'il restait à Karaganda pour tenir le coup. Une centaine de guerriers squelettes étaient sur le départ, armés de pieds en cap tout comme elle, qui portait son habituelle armure noire encore tachée du sang des Kul'Tirans, ainsi que le heaume cornu qu'elle affectionnait, un hommage à Silumgar. Firmaëlstrom l'accompagnerait et pourrait la neutraliser avec une grosse piqure de soporifique préparé par Blancrin. Les orcs de Urkran Poing Sanglant ne tarderaient pas à arriver.
"Allez ma grande, ne te laisse pas impressionner. Il en va de l'avenir de ton royaume." Se murmura la chevalière noire en voyant les peau-verte arriver. Urkran mis pied et terre et avança sur le pont.
"Lok'Tar puissant Urkran Poing Sanglant." Déclara respectueusement Absalon en se frappant le poitrail de sa main gantée.
"Lok'Tar." Répondit Urkran. Sous son casque se cachait une moue de mépris et de dégoût. Lui, fils d'un honorable Loup-de-Givre, d'un des braves qui avaient brisés les démons à Tol'Barad... Lui obligé de se battre aux côtés de lâches nécromants sans honneur. Après une rapide discussion, Absalon lui exposa son plan: elle-même et cette première force partaient immédiatement avec les orcs, puis Citarcil enverrait la deuxième compagnie, plus lourdement équipée et qui escorterait le bois des Kul'tirans et les armes bactério-chimiques. Urkran ne voulait pas les utiliser, mais Absalon les ferait monter quand même au front: on ne sait jamais. L'armée marcha nuit et jours pour garder la cadence des orcs, les morts vivant tenant le rythme des loups de monte.

. . .

"Ca va prendre des heures..." Maugréa Absalon en s'étirant depuis le dos de sa monture. Elle regardait les squelettes traverser deux pas deux un des petits ponts de la rivière noire pour atteindre le Bastion de la Conquête. Les orcs étaient partis en avance, laissant les karagandiens finir le voyage seuls.
"Au moins on peut en profiter pour se reposer un peu." Ricana Firmaëlstrom.
"C'est vrai. J'ai un de ces mal de cuisses en prime." Absalon observa les squelettes passer puis elle commença à prendre la direction du pont, suivie du marchand de coton.
"En avant, pour Zul'Dwak! Pour Kuw'Jin!!!!" Rugit une voix.

Brutalement, une féroce bande de trolls, tant vivants que déjà morts, sortit de ses cachettes, se ruant des deux côtés de la rivière sur les morts vivants. A l'ordre d'Absalon, les squelettes furent prêt à encaisser le choc de la charge. Firma mis pied à terre et resta en milieu de pont alors que la chevalière noire se ruait dans la mêlée, essayant de trouver le chef de l'assaut. Elle le trouva bien vite, en train de balayer des lanciers sans chair de sa hache à deux mains.
"En garde." Lui cracha Absalon en le pointant de son épée.
"J'awwive." Grogna-t-il. Sa charge fut telle qu'il renversa le cheval d'Absalon, tuant la bête en lui fracassant la nuque tandis que l'humaine atterrissait durement sur le sol. Elle esquiva un autre coup de hache et il esquiva un coup d'épée. La chevalière noire fit un pas de recul et dégaina son pistolet, blessant le colosse de trois mètres et le faisant reculer. Derrière, elle entendit Firma se jeter à l'eau pour échapper à la mêlée.
"Firma espèce de..." Son juron fut interrompu par son cri alors que le chef troll lui fracassait la main gauche, envoyant le pistolet dans la poussière. Absalon tenta de riposter mais le troll para le coup. C'est alors que l'humaine sentit la volonté de Kur'jin s'infiltrer dans son esprit. Elle rugit en essayant de lutter, et le troll en profita pour lui coller un coup de hache. La chevalière décolla de plusieurs mètres, se faisant fêler plusieurs côtes. Alors qu'elle était tout à son duel mental, le chef troll sortit ses chaînes pour la ligoter. Autour, les trolls prenaient l'avantage, tuant lentement mais sûrement les squelettes. Folle de rage à la vue de son armée meurtrie, Absalon repoussa Kur'Jin loin de ses pensées et asséna au troll un coup de tête casquée si violent qu'il en perdit son casque.
Absalon se releva et se débarrassa de ses chaînes alors que le chef troll la chargeait à nouveau. Elle le repoussa d'un coup de pied dans l'entre-jambe avant de lui infliger une sévère blessure à coup d'épée. Presque mort, le troll chargea une dernière fois, seulement pour finir empalé par la lame de la chevalière. Le courroux de Kur'Jin fut terrible. L'esprit d'Absalon fut balayé par une lame de fond de pure violence qui la fit tomber en hurlant à terre, vomissant du sang, les yeux révulsés. Autour d'elle, les squelettes tombaient un par un face aux trolls fou de rage d'avoir perdu leur chef.
Un cor résonna soudain. Firmaelstrom avait atteint assez vite le bastion de la Horde, et Urkran avait pris la tête des chevaucheurs de loups qui s'enfoncèrent avec férocité dans le flanc des trolls. Le carnage fut grand et la vapeur inversée alors que les morts vivants et les fiers guerriers de la Hord fauchaient les drakaris qui commençaient à reculer. Un des trolls, sentenant que tout était perdu, se rapprocha d'Absalon, son javelot en main.
"Pouw Kuw'Jin!" Grogna-t-il en l'empalant avec son arme, la traversant de pars-en-pars. Le hurlement d'Absalon fut tel que Firma l'entendit depuis sa cachette.
Cet ultime acte de cruauté ne changea rien au résultat des combats, et seules des nuées de chauves souris permirent aux trolls de fuir sans plus de pertes. Pour une quarantaine de squelettes perdu, Kur'jin avait perdu une grosse soixantaine de trolls. Victoire pour la Horde!

. . .

"J'ai mal..." Souffla péniblement Absalon alors que du sang coulait de sa bouge. Sa vue était trouble, mais elle sentait que ça se calmait. La silouhette familière de Firma était là, plus celle imposante d'Urkran. Enlever le javelot du dos d'Absalon fut trop pour elle, qui s'évanouit.
"Dis-moi humain... C'est Absalon qui contrôle les squelettes?" Demanda Urkran en regardant froidement la jeune femme évanouie.
"Non, c'est Citarcil."
"Dans ce cas..." Urkran Poing-Sanglant dégaina ses haches jumelles. "Elle peut reposer en paix."
L'orc avait mal pris l'histoire du massacre des kul'tirans. Absalon était une arriviste sans aucun honneur et il sentait qu'elle trahirait la Horde, tôt ou tard. Autant se débarrasser de ce serpent tant qu'il était encore temps. Il fallut tout son talent à Firmaëlstrom pour convaincre Urkran de ne pas attaquer la jeune femme agonisante. L'orc cracha par terre, frustré, et ordonna à ce qu'on rentre au Bastion. Aucun des siens n'étaient mort, c'était la seule chose qui l'important. La guerre serait bien assez longue et meurtrière pour ça.

. . .

Absalon se réveilla plusieurs jours plus tard dans un lit de camp. On lui avait enlevé son armure cabossée et on lui avait bandé ses plaies. Elle avait affreusement faim, soif, et surtout mal. Firmaëlstrom et Urkran parlaient dans le fond.
"On a gagné?" Demanda-t-elle d'une voix faible.
"On peut appeler ça comme ça." Grogna Urkran tout en se rapprochant. "Mais tuer une bande de trolls en maraude ne nous fera pas gagner la guerre. Il faut préparer la suite de la campagne."
"En effet." Lui répondit doucement l'humaine.
Alors que la discussion continuait, quelque chose commença à titiller l'humaine. Ses pieds. Ses Jambes. C'était comme si elle ne les sentait plus. Elle finit par le faire remarquer à l'oral et l'orc et Firma échangèrent un regard emplit de malaise.
"Tu... Tu ne pourras peut-être plus jamais marcher." Soupira Firmaëlstrom avec un sourire triste. Des larmes de panique brouillèrent la vue d'Absalon. C'était un cauchemar! Elle rêvait c'était sûr. Non, un tel sort ne pouvait pas lui arriver. Pas une telle ironie. Elle jeune et belle, victorieuse, brisée et réduite à ça?! Non, impossible. Elle essayant tant bien que mal de bouger les pieds, de faire trembler ses genoux. Rien n'y fit: Absalon avait gardé la vie, mais avait perdu ses jambes pour toujours. Urkran décida sagement de la laisser à son chagrin pour revenir le lendemain.
Elle s'était faite dresser sur son lit et se maintenait dans cette position avec ses mains. Ils discutèrent stratégie jusqu'à ce qu'Urkran parle de Kur'Jin.
"Nous ne savons rien de lui."
"Moi je sais un peu, à mon grand regret..." Marmonna l'humaine.
"Et vous attendiez quoi pour nous le dire?!" Tonna l'orc. "Vous avez perdu vos jambes, essayez quand même d'être utile!" Absalon se retint de pleurer aussi fort qu'elle se retint d'insulter copieusement l'orc, mais elle se contenta de prendre son mal en patience et raconta tout ce qu'elle pensait intéressant à savoir sur Kur'Jin: il avait été ramené d'entre les morts par les Loas, son peuple le suivait fanatiquement et en avaient fait leur nouvel empereur, mais s'il venait à mourir, le vide politique dégénèrerai sûrement en guerre civile. Urkran envisagea l'idée d'une frappe chirurgicale, mais pour l'instant, la Horde et Karaganda joueraient une guerre défensive contre les trolls en attendant de pouvoir porter une contre-attaque dévastatrice.

. . .

Une fois seule, Absalon se laissa aller à sa peine et éclata en sanglot. Par la Lumière, pourquoi ça? Pourquoi maintenant?

Les jours suivants, elle ne pouvait se déplacer que portée par un orc très épais, tant mentalement que physiquement. C'était révoltant pour la chevalière noire. Elle devait trouver quelque chose, hors de question de finir comme ça!


Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum