Pharilas l’exilé

Aller en bas

Pharilas l’exilé

Message par Pharilas le Dim 11 Fév - 1:52

Para la queja mexica
Este sueno de america
Celebremos la aluna
De siempre, ahorita

L'histoire débute par sa fin ?
                                                           
Chapitre I : Un premier Exil
Pharilas Vieux-chêne était encore adolescent quand les hauts-elfes s'exilèrent, il grandit simplement, ne comprenant pas pourquoi d'ailleurs les elfes s'étaient déchirés pour "si peu". Sa vision du monde n'a d'ailleurs jamais changer. les être vivants doivent faire ce qu'il faut pour rester en vie et parfois protéger ceux qu'ils aiment.
N'ayant jamais vraiment chercher la puissance, il fit très tôt la connaissance d'Illidan qu'il considéra simplement comme un elfe prêt à faire des sacrifices. Pharilas n'aspirait pas à la gloire ou à la puissance, non, il voulait en quelques sortes trouvaient une utilités à "son existence". C'est dans cette objectif là qu'il quitta très tôt la société elfe pour partir vivre modestement avec la nature. Apprenant beaucoup d'elle, il développa particulièrement un lien avec les animaux ...
Un jour alors que la faim lui ordonnait presque de périr, il réussit à allumer un feu de camp. Et c'est dans ce feu que vient directement se jeter un lapin qui avait surgit d'un buisson. Un lien particulier qui ne fit que se renforcer au fil du temps. Il profita de son exclusion pour apprendre le maniement des épées, et des glaives de guerres. Son maître : le vent.  
                                                       
 Chapitre II : l'amour et l'engagement
Alors qu'il s’entraînait comme à son habitude au bord d'un petit lac, il vit un jour une jeune elfe qui sur l'autre bord du lac s'entraînait elle aussi aux glaives de combat. Fine de taille, long cheveux rouge, elle dansait avec une tel légèreté ... Ondulant comme une flamme, elle s'envolait au bras d'un conquistadors, qui la ramener toujours vers le sol où lourdement était déposé son corps pour qu'elle dorme...
Et alors qu'un jour elle dormait, Pharilas en profita pour s'approcher d'elle ... il s'assit à coté d'elle pour simplement la regardait. Instinctivement elle déposa sa tête sur ses genoux puis dit simplement : "tu veux que je te raconte une histoire" Pharilas acquiesça; puis elle se mit à chanter doucement d'une voix douce et légère :
"Il y avait des êtres
De leurs vies, ils en étaient les seuls maîtres
Petit de taille, grand de cœur
Parcourant le monde, il n’avait aucune peur
Envoyé du ciel, être de lumière
Venez apprendre aux hommes, allez exhausser leurs prières
Ils leurs avaient même donnés les clefs
Pour faire de la terre, un paradis de bonté

Mais pour cela ils les avaient volés à Dieu
Ils avaient pris le pari, mais furent alors bannis des cieux
Et une fois arrivé sur leur précieuse terre
Ils crurent bien qu’ils étaient en enfer
La guerre, le sang et les pleurs
Ils ne virent dans les hommes aucune grandeur
Abandonnés, ils se mélangèrent avec eux
Enclin au désespoir, certain se jetèrent aux feu

C’est une dizaine de siècle plus tard
Qu’ils virent en l’humain, un brin d’espoir
Se mirent en marche, devenant ainsi un phare
Des fils de lune, des fils du soir"

Une légende qui portait le coeur de cette jeune elfe, elle voulait s'engager avec Illidan, elle pensait que grâce à lui elle allait pouvoir devenir un de ces enfants du soir. Phalaris lui, ne croyait pas en Illidan, mais qu'au diable la croyance ! Ce qu'il voulait c'était aimé ... alors il suivit la jeune elfe, direction le temple noir...
                                                         
                                                 
Chapitre III : Formation et mission
Il fut former au temple noir et fut une sorte de "prototype" de chasseur de démon. Alternant exposition à de forte dose de magie gangrené et combat à mort avec des démons. Très peu d'elfe sortir vivant de cette formation, mais lui était encore là et sa dulcinée aussi.
L'amour était interdit chez les illidaris ... Mais les deux amants étaient promis par les étoiles ... c'est alors qu'ils étaient en missions dans la forêt de Terokkar qu'ils se laissèrent aller aux plaisirs interdits de l'amour. Mais qu'il en soit ainsi !
Un illidaris de leurs groupes les avaient surpris et était allé tout rapporter à leurs supérieurs. Qui les envoyèrent en mission sur une planète appelez "tenochtitlan"; leurs objectifs étaient le suivant : débarrasser ce morceau de caillou des démons.    

                                             
chapitre IV : La fin du conte
La mission étaient en faite, une mission suicide, les deux elfes étaient face à une armée entière de démon, mais au diable leurs nombres, leur amour, portez leurs pas, portez leurs coups. Frappant de toute leurs hargnes, esquivant les coups aux grès du vent. Les démons n'arrivaient à rien. Sur cette pointe qu'ils avaient appelez "Mexique" Les deux elfes faisaient un carnage. Alors pour pendre les fantômes et pourrir à l'ombre ! Pour les nouveaux faisceaux et les nouveau soleil. ils allaient combattre jusqu'à la ruine.
Accablé, et épuisé, les deux amoureux se retrouvèrent dos à dos, Phalaris était encore debout ... se tenant droit ... et alors qu'il allait s'élancé vers sa mort. Sa compagne brisa son collier créant un portail instable l'absorbant elle et son amant... "N'oublie jamais de regardez en haut... à la beauté des rêves, à ton étoile, à notre étoile ... Aqui para nosotros"

                                   c
hapitre VI : Un chemin de l'identité,l'iditenté ,l'idétitan, l'itendité !
Quand il se réveilla, il était seul ... dans une mine, autour des Kobolds et des araignées ... Dans sa poignet lui était resté la main de sa dulcinée qui immédiatement partit en poussière ... Il sorti de la mine ... tomba sur des gardes d'Hurlevent en patrouille... Les décapita un par un. Il ne voulait plus vivre ... se cachant ainsi dans sa mine récitant encore et toujours les vers que lui dictée son amour ... :"
Vient mon amour
Rejoins l’océan
Ensemble nous en ferons le tour
Des années durant …
Tu m’as enfermé dans la mer
M’empêchant de posé pied à terre
Pourquoi m’as-tu menti ?
Pourquoi m’as-tu trahi ?
Et au fond de l’eau, tu as enfermé mon cœur
En fait, c’est de l’amour dont tu avais peur
Mon seul méfait, ma seule erreur
C’est d’avoir été avec toi, juste une heure
Ensemble, nous avions découvert
Tout le plaisir que cachez cette terre

Alors vient mon amour !
Rejoins l’océan
Ensemble nous en ferons le tour
Des années durant …
Si pour l’éternité je dois rester ici
Alors sur mon cœur tombera une éternelle pluie
Car éloigner de toi …
Je ne pourrai que te crier
D’encore une fois, m’aimer !
Oui pour cela je ferai n’importe quoi
Alors encore une fois, serre moi
Serre-moi encore une fois



Entend ma voix des profondeurs
Il faut que tu me rejoignes
Car il est l’heure
L’heure que tu m’accompagnes

Maudit par les flots
Rien n’aurait été aussi beau
Et c’est pour cela que je t’aime
C’est au fond de la mer que je t’emmène

Viens mon amour, nous resterons
Dans l’océan, nous nous aimerons
Et pour l’éternité …
Nous serons par les eaux marier"
avatar
Pharilas

Messages : 14
Date d'inscription : 29/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum