L'enclave des rôlistes
Bienvenue à toi , jeune rôliste!

Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 05/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Premier Sang.

le Mer 31 Jan - 16:32
Whao, super bien. Sharley et Silumgar. Les évênements prennent une tournure inattendue et ça me plait bien.
avatar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur
Messages : 147
Date d'inscription : 17/03/2017

Feuille de personnage
Nom Prenom:
Taille:
Ages:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://enclaverp.forumactif.com

Premier Sang.

le Mar 30 Jan - 23:57
Sharley étouffait sous sa capuche. Ces robes de cultistes n'étaient pas faîtes pour courir, ni même marcher vite. Et c'était hélas ce qu'elle devait faire. Suivant l'agent du SI:7, elle filait dans les rues sombres à vive allure, étouffant la moitié de son temps et pestant l'autre. Elle manquait d'air et devait faire des pauses fréquentes, hélas trop courtes car l'agent du SI:7 la pressait pour qu'ils arrivent au plus vite au quartier général, même s'il fallait passer par des zones dangereuses.
"On peut...." Haleta-t-elle en s'appuyant sur un mur froid. "On peut faire une pause?"
"Pas le temps." Répondit l'homme en noir avant de s'engouffrer dans une ruelle sombre. Sharley pesta et le suivit. A peine avaient-ils fait quelques pas dans ce boyau urbain que deux ombre leur barraient le chemin. Derrière Sharley, un homme de forte carrure au visage masqué, devant l'agent du SI:7, une femme au yeux débordant de haine. L'agent du SI:7 sortit ses couteau et se mit en garde, de même que Sharley qui prit sa propre dague. Elle para un premier coup de dague, puis un second. Derrière elle, elle sentit que son allié était dans une périlleuse situation. La femme face à lui était une redoutable bretteuse qui l'avait déjà touché au bras et à la cuisse. Sharley oublia sa dague et incante un des pires sorts qu'elle connaissait: le mot de douleur. Les yeux de l'homme se révulsèrent alors qu'il se tenait la tête. L'évêque ne put retenir un sourire cruel et elle le laissa s'étrangler avec sa propre langue pour aller aider l'agent du SI:7. A sa grande horreur, il était à l'agonie, épinglé sur le mur par les dagues de la femme qui a présent la regarda d'un air méprisant.
"On est pas obligées d'en finir comme ça." Déclara Sharley en arrachant sa capuche pour arriver à respirer un peu mieux. Sa robe était trop serrée et elle avait toujours du mal à respirer, mais c'était un net progrès. Hélas, l'autre ne lui répondit qu'en essayant de l'éventrer. L'évêque esquiva, mais la lame lui entailla cruellement le bras. Réprimant un hurlement de douleur, Sharley recula et ramassa une brique qui avait eu la bonne idée de traîner là. Esquivant un autre coup de couteau qui lui aurait perforé le foie, Sharley balança la brique en plein dans le visage de l'assassine, l'envoyant au sol à moitié assommée. L'évêque n'hésita pas une seconde, se fiant à son instinct acquis avec son entraînement pour Gleen. La brique frappa une fois, puis deux, puis trois. Une pluie de coup déferla sur le visage de l'assassine. A chaque crissement d'os, Sharley avait envie de vomir. Mais quelque chose de plus sombre en elle la faisait persévérer. Elle voulait fracasser quelque chose de beau, ne serait-ce que parce que pour une fois, elle faisait ce qu'elle voulait.
Ce n'est qu'après avoir réduit le visage à l'état de pulpe écarlate que Sharley se releva. Dans sa folie meurtrière, elle avait complètement oublié l'agent du SI:7, qui était mort alors qu'elle écharpait une de ses demi-soeurs. Pour la première fois depuis longtemps, Sharley paniqua. Elle était en seule en plein dans les ruelles d'un des quartiers les plus mal famés de Hurlevent, blessée, avec trois cadavres sur les bras. Elle mourrait de chaud, elle manquait d'air, elle mourrait de fatigue vu l'heure depuis laquelle elle était debout. C'est là qu'elle commit sa seule erreur.
Prenant le cadavre de l'agent du SI:7 avec elle, l'évêque continua difficilement dans la ruelle sombre, haletante, au bord de l'évanouissement. C'est alors qu'une autre ombre tombe d'un toit pour lui barrer la route. Sharley, excédée, se contenta de dire:
"Ne me dis pas que je vais devoir te tuer aussi, ça commence à faire pas mal de fratricide sur ma conscience..." L'homme en noir sortit ses dagues et, dans une incroyable démonstration de talent, il courut presque sur le mur latéral pour passer derrière Sharley. Sa dague mordit profondément le dos de la jeune femme, qui hurla de douleur. L'évêque lui poussa le cadavre dessus, attaque qui surprit suffisamment son adversaire pour qu'il se fasse toucher et jeter au sol. Se ruant sur lui, Sharley lui arracha ses armes et lui épingla les mains au sol après qu'il ait tenté de l'étrangler. Un temps, elle essaya de le raisonner, mais en vain. Sentant ses forces l'abandonner, elle lui perfora le coeur d'une des dagues qu'elle avait au préalable enlevé d'une des mains.

C'est presque inconsciente qu'elle arriva au QG du SI:7, et elle y fut accueillit avec inquiétude par des agents qui amenèrent du matériel de premier secours, ainsi que par un officier aux cernes creusées. La guerre contre la Légion Ardente devait vampiriser aux services secrets bien des hommes et des heures de sommeil.
"Je... J'ai été agressée alors que je faisais le chemin jusqu'ici avec votre agent que je vous ai ramené..." Commença Sharley.
"Qui êtes vous et comment l'avez vous rencontré?" Tonna l'officier.
"Il... Il était en planque pour une mission qu'il s'était lui-même assigné."
"Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire encore? Je le connaissait bien, ça lui ressemble pas du tout."
"Ecoutez, j'ai plus important à faire que vous entendre déblatérer vos doutes." Explosa Sharley, à bout. "Vous connaissez un info-marchand appelé Gleen? Hé bien il est vivant grâce à la nécromancie d'une liche appelée Silumgar." La mine blasée de l'homme face à elle lui indiqua qu'il la prenait plus pour une folle qu'autre chose. "Je... Je sais que c'est une histoire de fou mais vous devez me croire." Sharley hésita. "On a essayé de me tuer et on a tué un de vos hommes qui m'a aidé, ça vous suffit pas."
"Une blessure qui rappelle la dague que vous portez madame." L'évêque hoqueta d'horreur. Derrière elle, un juge fit son entrée, tenant la dague.
"Un meurtre messire?" Demanda l'officier.
"Je pense que c'est probable." Répondit le juge, tout de noir vêtu.
"Mais vous divaguez!!" Explosa Sharley. "Ecoutez, je vais vous laisser et y aller, j'ai à faire moi!"
"Vous resterez ici jusqu'à votre jugement." Rétorqua le juge. Folle de colère, Sharley montra sa bague d'évêque. "Je suis évêque, vous n'avez pas le droit!"
"Nous sommes en guerre, nous avons ce droit." Répondit le juge d'une voix forte. Sharley croyait être en plein cauchermar lorsque deux hommes la prirent et l'amenèrent vers une des geoles.
"Vous... Vous n'avez pas le droit!!" Hurla-t-elle jusqu'à ce qu'on la bâillonne. "Je suis évêque, vous n'avez pas le droit!"
C'est alors qu'elle remarqua un détail. Le sourire du juge qui la voyait se faire emmener. Elle avait vu ce sourire chez Gleen. Une larme de rage lui roula sur la joue.

"Une dingue?" Demanda l'officier alors qu'elle se faisait envoyer au loin.
"Sûrement. Allez envoyer des gardes dans les ruelles. Il m'est avis qu'elle a tué plus d'une personne."
"Quel malheur..." Grommela l'officier. "Depuis Benedictus je ne crois plus en l'Eglise."
"En tout cas, la cour martiale l'enverra purger sa peine à Tol'Barad, j'en fais le serment."

...

Winston arriva assez tard. Il devait être minuit passé. Bryan lui ouvrit rapidement mais lui demanda, surpris:
"Thorgandal et Sharley ne sont pas avec toi?"
"Non pourquoi?"
"J'avais envoyé le prêtre vous chercher."
"Ah? Bon, tant pis." Winston fit quelques pas dans la maison, découvrant Khalyte qui descendit de l'étage. "Bon, Bryan, tu veux vraiment continuer avec ton plan?" On lisait son stress sur son visage, mais il gardait un sourire encourageant.
"Oui." Déclarèrent les deux autres à l'unisson.
"Je vois..." Winston chercha ses mots. "Moi et Thorgandal allons chercher Sharley puis on prendra le maquis. Je pense qu'il vous enverra vers Stromguard, car la ville semble connaître un grand renouveau grâce au commerce."
"Peut-être." Bougonna Khalyte.
"Bon." Winston soupir. "Je vous rappelle de ne pas oublier ce qui nous unis: nous devons tuer Gleen et protéger Tinuviel." Sur ce, il salua ses amis et partit, gardant l'espoir d'un jour les revoir.
Lorsqu'il fut sûr que Winston était partit, Bryan baissa les yeux.
"Désolé." Soupira-t-il à Khalyte.
"Ce n'es rien." Commença-t-elle avant qu'une larme ne roule sur sa joue. "Mais ne dit plus 'je t'aime' lorsque ce n'est pas le cas."
"Mais je t'aime Khalyte."
"Tu ne le montre pas avec ton cœur, mais avec ton cerveau..." On frappa à la porte. Bryan fit signe à Khalyte de s'éloigner et alla voir. Un homme en noir se tenait là, debout.
"Qui es-tu?" Demanda Bryan.
"Il est l'heure." Fut la seule réponse.
"L'heure de quoi?"
"De partir. Gleen vous attend." Bryan sortit et se plaça sur le pallier.
"Vous êtes prêt?" Demanda l'homme. Bryan remarqua que dans les ombres, une bonne dizaine de personnes les scrutaient.
"Tu serais pas idiot par hasard?"
"Nous avons une mission, nous la remplissons. Obéissez aux ordres du père."
"Vous étiez censés être discret, pas de venir chez Khalyte?"
"Nous avons eu des complications." Admit l'homme en noir. "Nous pouvons disparaître à nouveau et vous laisser le champ libre pour votre départ d'ici l'aube." Il tendit au mage un parchemin. "Vous y trouverez des informations qui vous seront utiles." Peu après, ils avaient disparut dans la nuit et Bryan rentra dans la maison.
"Qui était-ce?"
"Des gens perdus."


Epilogue:
Sharley pleurait silencieusement dans sa cage. On lui avait concocté une mascarade de procès qui l'avait accusé de meurtres. On l'avait publiquement déchue de son poste d'évêque, on l'avait réprouvé, on l'avait traité de tous les noms. Maintenant, elle attendait en pleurant qu'on la mette dans une cale puante d'un bateau à destination de Tol'Barad. "Si Silumgar sait que j'ai trouvé son phylactère, je suis morte..." Pensa-t-elle.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum