L'enclave des rôlistes
Bienvenue à toi , jeune rôliste!

Partagez
Aller en bas
Messages : 10
Date d'inscription : 23/03/2017
Localisation : marseille
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les Ombres des Grisonnes, épisode 1:

le Mar 12 Déc - 10:35
joli résuùé
avatar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur
Messages : 142
Date d'inscription : 17/03/2017

Feuille de personnage
Nom Prenom:
Taille:
Ages:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://enclaverp.forumactif.com

Les Ombres des Grisonnes, épisode 1:

le Lun 11 Déc - 0:41
Les Grisonnes étaient en crise. Ça, Charcarok en était sûr. Jamais les Furbolgs n'avaient été aussi agressif, tant et si bien que les peuples des Grisonnes se rassemblaient aux Sources de Granit . Et depuis des jours, il était un orc traqué. Et ses vieux os lui faisaient mal à force de courir. Il y en avait une trentaine, enragés et dangereux... L'orc dévala la colline en se prenant le pied dans une racine. Il atterrit en contrebas et rencontra un troll drakari mort-vivant à l'inquiétante armure d'os. Kur'Jin, comme il s'appelait, allait lui aussi aux Sources de Granit. Finalement, alors que les furbolgs le retrouvaient et les criblaient de javelots. le troll et l'orc rencontrèrent Idril, une chasseresse elfe de la nuit, et Norius, un ex-stratège militaire de la Horde retiré. Sous une pluie de javelots, ils durent fuir et ils finirent par rejoindre tant bien que mal les Sources de Granit.


Il fallut deux jours de discussions tendues pour que les anciens de tous les clans soient d'accord. Un groupe de champions iraient essayer de voir ce qui arrivait aux furbolgs. Ils étaient Grishna Kass'dents, Charcarok l'ermite, Norius le druide, Kur'Jin le chasseur de scalps et Idril la chasseresse. Alors que les anciens partaient, ils laissèrent leurs champion discuter de la marche à suivre. Vaste programme quand on ne sait pas par où commencer. Grishna leur parla alors d'un chaman, non loin de la tanière d'Ursoc. Peut-être qu'il saurait ce qu'il se passait avec son peuple. A défaut de meilleur plan, les champions s'équipèrent et prirent la route d'un pas décidé. Après deux jours de marche sans grande histoire, avec Kur'Jin qui avait le chic pour mettre très mal à l'aise ses compagnons de route, ils découvrirent qu'un des ponts était gardé par cinq furbolgs. Avant que Charcarok n'ai pu convaincre d'une approche discrète, Grishna avait hurlé son cri de guerre et foncé dans le tas. L'orc empoigna sa hache à deux mains et alla aider sa camarade, rapidement appuyé par tous les autres. Deux des furbolgs prirent immédiatement la fuite pour aller chercher du renforts, les autres se ruèrent sur leurs adversaires. S'ils n'étaient pas spécialement fort, ils étaient animé d'une rage maniaque qui les fit faire des miracles. Kur'Jin et Grishna furent blessés, mais le vieil orc le fut gravement. Il envoya bouler son premier adversaire dans la rivière où il se noya puis fracassa le crâne du deuxième qui avait attaqué Kur'Jin. Pendant ce temps, Idril décocha un trait mortel qui traversa de part en part le crâne du dernier combattant. Ils étaient repérés, il fallait fuir.

Là ou ils pouvaient encore courir, Charcarok ne le pouvait que difficilement. Une fois hors de danger, Kur'Jin et Grishna firent remarquer qu'un faible n'avait pas de place avec eux. Norius soigna magiquement l'orc, qui avait jusque là été aidé par Idril. Il leur fit savoir qu'il leur était redevable et, étant un orc d'honneur, il avait bien l'intention de tenir sa promesse. Le chemin continua pendant plusieurs autres jours, en silence la plupart du temps pour éviter d'être repéré. Pendant tous ces jours, Kur'Jin resta silencieux, semblant perdu dans ses pensées. Il parla même plusieurs fois tout seul, semblant s'adresser à quelqu'un d'invisible. Ses camarades commencèrent à douter de sa santé mentale.

Finalement, avant d'arriver à la tanière d'Ursoc, il fallait traverser un camp de réfugiés drakaris. Kur'Jin déclara qu'il allait s'occuper de ça. Les trolls furent heureux de voir que les prophètes de Drakil'Jin avaient réussi à ramener leur héro d'entre les morts. Même s'ils étaient méfiant en voyant les camarades du chasseur de Scalps, ils les laissèrent passer, médusés. Après une reconnaissance aérienne de Norius, les champions prirent le sentier menant à la tanière, qui était mystérieusement bloquée par des rochers. Un très vieux furbolg, Tur Ragepatte était là, l'air perdu et éploré. Charcarok, voyant qu'il n'était pas très causant, menaça le lui casser un genou, ce qui eut pour effet de délier la langue de l'ancêtre. Tur leur raconta alors qu'Ursoc, après être resté mort pendant bien des lunes, avait mystérieusement retrouvé la vie. Au début, les furbolgs pensaient que c'était une bonne nouvelle, puis ils sombrèrent rapidement dans la folie. Tur sentait qu'une magie semblable à celle du fléau avait été à l'oeuvre, mais ne savait rien d'autre. Sa raison avait été morcelée face à tant de folie et de violence, aussi n'arriva-t-il à dire au champions d'essayer de retrouver les fils d'Ursoc, qui étaient aux sanctuaires de Sang-de-Coeur et du Croc-Rageur.
Voyant que le vieux furbolg n'avait pas toute sa tête, Kur'Jin et Idril étaient d'avis de le tuer, l'un pour avoir son quota de sang, l'autre pour parce que le vieux n'avait plus de raisons de vivre. Alors que Norius essayait de calmer sa compagne, Charcarok tentait d'empêcher Kur'Jin de massacrer le vieux furbolg. Kur'Jin disait au vieil orc qu'il avait une dette envers lui qui les avait sauvé des drakaris. La réponse de l'orc fut qu'il aurait été de réduire à l'état de charpie des trolls si facilement balayés par le Fléau. Finalement, lorsque le troll mort-vivant tenta une attaque mentale sur l'ursidé, l'ermite lui envoya un coup de poing qui l'envoya à la renverse. De son côté, Grishna, agacée des paroles d'Idril, coupa court à toute discussion en lui allongeant une baffe qui l'envoya par terre et qui lassa Norius sans voix un instant.
Après être redescendu le long du sentier, Charcarok tenta de remettre un peu de discipline dans la troupe au bord de la guerre interne. La seule récompense de son effort fut une frappe de Kur'Jin qui, d'un long fragment d'os effilé, lui perça le bras et une importante veine. Il fallut à Norius tout son talent pour éviter que l'ermite ne meure exsangue, mais le vieil orc avait déjà perdu beaucoup de sang. "Nous sommes quittes." Cracha-t-il au troll tout en se remémorant qu'il avait une deuxième dette envers le druide, surtout que ce fut ce même druide qui le porta pendant les jours de voyage suivant, la perte de sang l'ayant clairement affaiblit. De nuit, ils finirent par tomber sur un campement de furbolgs endormis, mais par réflexes, Idril avait décoché une flèche qui tua un furbolgs qui ne dormait que d'un oeil. La bête hurla à la mort et les champions durent fuir dans les ombres.

Le lendemain, ils arrivèrent à un gite de trappeurs. La majorité était morts, d'effroyables blessures infectées à la gorge. Sasha, une survivante, disait qu'ils avaient été tué par un grand monstre en armure, qu'elle n'avait cependant pas vu en personne. Il fallut un moment de négociation pour qu'elle abaisse son arme. Les champions décidèrent qu'ils établiraient leur camp en ce lieu pour commencer leur recherche des deux sanctuaires dont ils ignoraient l'emplacement...




Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum