Dame Justice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dame Justice

Message par Silumgar le Sam 18 Nov - 12:37

La guerre en Draenor s'éternisait. Chaque jour, de nouvelles escouades de soldats de l'Alliance devaient partir pour l'autre monde dans le cadre de l'effort de guerre. Chaque jour, des héros prenaient les armes pour affronter la horde de fer qu'avait créé Garrosh. Les rues de Hurlevent s'étaient retrouvées vidées de leurs gardes, et le crime en avait profité. La confrérie de l'Envol Funèbre qui contrôlait la pègre jusqu'à il y a peu était en crise, et la criminalité montait en flèche. L'espoir semblait avoir abandonné les habitants, jusqu'à ce qu'une rumeur commence à circuler. Au début, ce n'était que dans les rades et autres bars louches, mais petit à petit, toute la ville commença à en entendre parler. Une femme masquée faisait régner la justice en broyant os et tendons des criminels pour leur faire payer leurs larcins. Une lueur d'espoir semblait renaître.

[center]...[/center]

Un rire gras résonna dans les ruelles de la vieille ville. Deux hommes fortement charpentés riaient à n'en plus finir, se remémorant les cris de douleur du vieil homme qu'ils avaient brutalisé et dépouillé. L'un portait une vieille robe cérémonielle, deux larges dagues et un foulard écarlate lui masquait le visage. L'autre, une sinistre brute en chemise crasseuse, avait une large barbe sombre qui lui dévorait une bonne partit du visage. Soudain, les deux hommes se surprirent à ne plus rire quand ils sentirent une vague peur remonter du plus profond de leurs tripes. Une brume mauve commença alors à sortir des bouches d’égouts, et une présence se faisait pesamment sentir dans leurs environs directs.
"Préparez-vous à payer pour vos crimes." Résonna derrière eux une voix spectrale qui aurait gelé des coeurs de peur. Les deux hommes se retournèrent et la virent. Vêtu de robes pourpres, son visage caché par une capuche aux allures sinistres, et dont seules deux lueurs spectrales semblaient percer des ombres. Sa voix était glaciale.
"Qui... Qui t'es?" Parvint à prononcer le barbu.
"Je suis la justice. Je suis la peur. Et vous allez gentillement me remettre ce que vous avez volé, ou je vous brise les os." Déclara la femme en envoyant un coup de poing droit sur le bardu, qui esquiva de peu. Il essaya de riposter, mais la femmes para et lui envoya un coup de pied magistral dans les tables rondes. Grondant un juron étranglé, le malandrin tomba à genoux et elle lui fit une douloureuse clef de bras.
"Je dois redonner mon ordre ou tu t'exécute n°2?" L'homme hésita, regarda son camarade au visage tordu de douleur et fonça dans la mêlée. S'ensuivit un échange habile de coups entre l'homme et la justicière, qui finit par être envoyée contre un mur. L'autre homme se releva en soupirant d'aise et déclara:
"On avait entendu parler d'une justicière, mais ça semble être une sacrée tanche."
"On va voir ça." Grinça la justicière. La brume mauve l'enveloppa et elle disparu pour reparaître derrière eux. "Préparez-vous à souffrir."
Le barbu tenta de frapper, mais elle para et fit un incroyable saut périlleux au dessus de lui avant de frapper dans son dos. L'autre fut alors pris de spasme et révéla sa véritable nature: un worgen!!! La bête se rua sur la justicière et la blessa de ses griffes au ventre. Serrant les dents sous sa capuche, la femme repartit au combat et réussit à mettre à terre son adversaire. Le barbu leva les mains en signe de édition. La justicière sortit un sac et lui ordonna de le remplir avec ce qu'il avait volé. Il s'exécuta. Ensuite, il fallut vider les poches du worgen sonné. Il y récupéra un couteau et le lança sur la justicière, qui l'évita sans peine. Alors qu'il tentait de fuir, elle libéra un fouet mental qui le cloua au sol dans d'affreux cris de douleur. C'est à ce moment que le worgen se releva. Il avait feint l’assolement pour être dans le dos de la justicière, qui esquiva son attaque et le renvoya au sol.

[center]...[/center]

"Si je vous revois je vous brise les jambes." Déclara la femme en ramassant le sac remplit des affaires volées.
"Mais... t'es qui?!" Rugit le barbu.
"Je suis la justice. Je suis la peur. Je suis... Dame Justice." Sur ces mots, la justicière disparut dans la nuit vers d'autres aventures...
avatar
Silumgar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur

Messages : 59
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://enclaverp.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum