Terre Gelée, partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Terre Gelée, partie 1

Message par Silumgar le Jeu 1 Juin - 22:21

*Ceci est un roman que j'ai écris l'an dernier. S'il vous plait, je mettrai la suite de l'aventure d'Eléonore la fyri. Bonne lecture, et n'hésitez pas à apporter des commentaires*

Cours.
Cette pensée omnibulait l'esprit d'Éléonore depuis déjà une bonne demi-heure.
Cours et ne te retourne pas.
La fyri remarqua à sa droite le début d'un couloir et s'y précipita. Derrière, les hurlements des soldats morts vivant faisaient froid dans le dos.
Surtout ne te retourne pas.
Les squelettes la talonnaient à en juger le bruit de leurs bottes ferrées sur le marbre noir qui se rapprochait inexorablement.
Tout est perdu de toute façon.
          C'était la seule pensée qu'Éléonore cherchait à éviter autant que les morts vivants à ses trousses. Pourtant, la fyri ne se faisait définitivement plus d'illusions. Elle était la dernière à présent, l'ultime être de toute Siveria à être encore libre. Les autres, les vivants... Tous étaient asservis par les légions de l'archiliche Kazar, réduis à l'état de machines à forniquer destinées à accroître encore et toujours les rangs des déjà-morts. Certains, comme elle-même, avaient tenté de résister à leur manière, par les armes ou par la loi dans cette nouvelle société d'ordre planétaire. Mais pour la résistance armée, c'était fini à présent. Groupe après groupe, les agents de l'archiliche les avaient lentement mais sûrement exterminés ou subjugué avec la promesse du pouvoir. Maintenant, toute Siveria était entre les griffes glaciales de Kazar, seigneur d'Umbra, le traître envers les mortels, le conquérant victorieux de tout un monde. Toute Siveria, moins un électron libre, elle: Éléonore Griseflamme.
            Une heure auparavant, elle et ses derniers amis s'étaient infiltrés dans l'immense citadelle de Regdha, la gargantuesque forteresse qui surplombait la capitale polluée et tentaculaire de l'empire des morts: Umbra. Pourquoi aller ainsi au suicide? Dans l'espoir désespéré d'assassiner Kazar et en espérant que ses lieutenants, les huit Seigneurs Liches, n'arriveraient pas à empêcher les élites de l'empire de s'entre-déchirer pour grappiller un peu plus de pouvoir. Mais le plan ne s'était pas déroulé comme prévu. Ils avaient été trahis et de prédateurs ils étaient devenus proies, piégés dans les couloirs morbides de la forteresse. Tous étaient morts, sauf elle, qui fuyait vers une hypothétique sortie. Entre ses bras, Éléonore tenait un parchemin de peau humaine volé dans le laboratoire personnel de l'archiliche, vain et ultime geste de défi.

"A droite!" Hurla un squelette de sa voix spectrale alors que la fyri montait quatre-à-quatre un escalier en colimaçon. Éléonore commençait à fatiguer, mais la simple pensée de savoir les sbires de Kazar sur ses talons la motivait à avancer encore et toujours.
          Pour ceux qui se le demandent, les fyris sont des petites créatures humanoïdes d'au plus un  mètre de haut, fines et agiles avec des proportions rappelant vaguement celles des enfants humain avec d'étranges oreilles pointues. Éléonore portait une sorte de combinaison usée faite de soie d'araignée géante, avec par dessus une légère amure de fer et de cuir lui protégeant le torse. Ses bottes ferrées tintaient  sur les dalles de taillées en forme de crânes, et à sa ceinture pendait le fourreau d'une épée perdue dans la mêlé ou elle avait écopé quelques blessures légère à la cuisse droite. Sa cape violette était usée elle aussi et lui donnait l'aspect d'un spectre coloré alors qu'elle montait l'escalier aussi vite que ses courtes jambes le lui permettaient.
"A gauche" Pensa-t-elle alors que ses yeux mauves entr'apercevaient une porte. Elle se jeta en avant, ses longs cheveux noirs de jais flottant dans son dos comme une deuxième cape.
"Elle arrive aux remparts!" Cria un squelette qui descendait l'escalier en la voyant.
"Nous la tenons!" Hurla un spectre lié à une armure noire qui montait les marches avec d'autres revenants.
        La fyri vit la lumière et s'en approcha, tel un papillon de nuit attiré par une bougie. Éléonore ouvrit la porte d'un coup d'épaule et se retrouva sur les parapets de Regdha. Le soleil cramoisi qui se couchait baignait l'horizon d'un voile couleur sang tandis que la ville gigantesque d'Umbra commençaient à s'allumer. Éléonore ferma la porte aussi vite que possible et s'y adossa pour reprendre son souffle et réfléchir un peu. Une petite entaille au dessus de l'oeil gauche voilait sa vue d'écarlate, et sa blessure à la cuisse commençait à teindre de rouge sa combinaison.

Tout est perdu.

        La fyri réprima une irrésistible envie de pleurer en ravalant sa colère et sa tristesse. Elle devait rester forte jusqu'au bout, comme tous les autres. Un grand coup faillit ouvrir la porte, mais elle résista au choc et bloqua les morts qui hurlaient de rage derrière. Alors que des coups de plus en plus violents commençaient à ébranler l'obstacle, un esprit de la garde des Ligemorts descendit des cieux et se posa devant la fyri qui le regarda avec horreur. Le spectre était lié à une imposante armure baroque lourdement ornée, sa "tête" couverte d'une capuche noire, et ses "jambes" cachées par une robe de la même couleur. Ses mains gantées d'acier noir tenaient une hallebarde tranchante comme un rasoir, et il l'abattit en direction de la jeune fyri. Celle-ci esquiva en se jetant de côté, sentant derrière elle la porte se faire fracasser par les squelettes. Le ligemort, silencieux comme une pierre tombale, frappa encore avec une célérité surprenante et, cette fois-ci, le moulinet hallebarde heurta Éléonore, lui taillant une profonde plaie dans le flanc droit. Hurlant de douleur, tenant machinalement la blessure, la fyri recula jusqu'aux créneaux, mais déjà les morts vivants l'entouraient, avides de voir son sang couler. Elle tomba à genoux, se sachant vaincu, puis ferma les yeux.

Le squelette leva son épée barbelée.
           Une larme commença à rouler sur la joue de la fyri.
L'épée tomba, semblable à la sentence d'un juge.
            La larme toucha le parchemin.

. . .

"Où est-elle?"
          Les morts vivants médusés regardaient avec hébétement le petit nuage de fumée qui se dissipait lentement là où la vivante aurait dut être. L'épée du garde noir avait frappé cette brume étrange et on y voyait encore la trace du coup.
"Où est le parchemin?!"
        La voix sépulcrale fit frémir les morts vivants qui laissèrent passer leur maître. Le sergent fut assez stupide pour se prosterner devant la créature des temps anciens qui semblait flotter vers l'endroit où la fyri se tenait peu avant.
"Maître, elle a disparut..." Bafoua d'un ton terrifié l'officier.
"Incapable." Répliqua l'être tout-puisant d'un ton glacial et étrangement atone, comme si ça n'avait été qu'un constat.
        Kazar empoigna le squelette de sa main gauche, la seule qui restait à sa vieille enveloppe osseuse. Malgré les millénaires qu'avaient duré sa non vie, la force de sa poigne surprit beaucoup de sergent, qui fut projeté du haut des remparts de Regdha sans autre forme de procès.
"Tous des incapables."
          La phrase résonna comme un constat glacial alors que Kazar, d'un lent mouvement, faisait tomber en poussière les infortunés gardes noirs.
avatar
Silumgar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur

Messages : 59
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://enclaverp.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Terre Gelée, partie 1

Message par Angelo Mortiferio le Lun 5 Juin - 20:52

J'ai une suite de questions qui pourraient paraître débiles :

1) C'est quoi une fyri ?

2) Ton roman s’inscrit dans quel style ? Heroic Fantasy ? Science-fiction ? Steam Punk ? Je sais pas si j'ai raison mais il semblerait pour l'instant que ce soit du dark fantasy

3) Cette question suivante est plus parce que ton roman à éveiller mon intérêt : Peux-tu me décrire la situation géo-politique et aussi sociologique de ton roman ? J'aimerai en savoir plus

Désolé pour cette suite de questions. J'espère qu'on pourra lire la suite bientôt.
avatar
Angelo Mortiferio

Messages : 45
Date d'inscription : 19/03/2017
Age : 21
Localisation : Lamaballe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Terre Gelée, partie 1

Message par Silumgar le Mar 6 Juin - 14:51

Pour ta première question, la réponse est dans le texte. Les fyris sont une race de semi-hommes d'environs 80 cm de haut.

Pour la seconde, il s'agit d'Heroic Fantasy, bien qu'Umbra la Damnée et ses serviteurs tiennent en effet de la bonne vieille dark fantasy bien sinistre. Cependant, vu que l'histoire ne se passera pas à Umbra, ça tiendra surtout de l'Heroic fantasy standard.

Enfin, pour la troisième question, si tu veux savoir pour Umbra, j'ai un texte de 15 pages qui expliques sa société. Sinon, le roman se centre sur Eléonore et ses péripéties. Pour faire simple, Umbra est la capitale d'un empire mort-vivant qui se définit comme une Oligarchie Autoritaire. L'empire a fini par conquérir la planète entière. Cependant, c'est le point de vue d'Eléonore qu'on a de la situation. D'autres personnages verraient autrement. = )
avatar
Silumgar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur

Messages : 59
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://enclaverp.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Terre Gelée, partie 1

Message par Gronlin le Ven 9 Juin - 23:59

C'est pas mal. J'aimerais cependant en savoir un peu plus sur ces "péripéties". Je vais donc lire la suite ^^

Gronlin

Messages : 17
Date d'inscription : 05/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Terre Gelée, partie 1

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum