L'enclave des rôlistes
Bienvenue à toi , jeune rôliste!

Partagez
Aller en bas
Silumgar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur
Messages : 163
Date d'inscription : 17/03/2017

Feuille de personnage
Nom Prenom:
Taille:
Ages:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://enclaverp.forumactif.com

La reine de Bothori (827.M30)

le Lun 10 Déc - 0:55
Mon nom est Piorrens, même si mes confrères me surnomment l'Aveugle à cause de ma cécité. Je n'ai guère plus d'yeux pour voir, mais je sais écouter. Et mon témoignage sera l'histoire glorieuse qui mena à la découverte d'un des fils de l'Empereur sur le monde toxique et abandonné de Bothori.

Mon récit commence vers la fin de l'année terrestre 826 du 30ème millénaire. En tant que remembrancer, j'étais rattaché à la 31ème Flotte Expéditionnaire du déjà célèbre Exodius O'Connel, primarque des Rabid Wolves et j'étais en train d'enregistrer mon dernier poème qui relatait la conquête des mondes-jungles de Jagatha quand j'appris que le primarque avait préféré continuer d'avancer dans le Sud-Est galactique plutôt que de répondre à l'appel à l'aide de son frère Silumgar, plus au Nord. D'après lui de toute façon, si le duc s'était mis seul dans les ennuis, la force lui permettrait de gagner. Et sinon... Tant pis pour lui.

Le voyage warp me parut n'être que quelques jours, mais dans l'univers matériel près de trois mois s'étaient passés, si bien que l'année 827 avait déjà commencé depuis peu. Et c'est ainsi que mon élève m'a décrit le monde sauvage et toxique de Bothori.



Même les spaces marines à mes côtés trouvaient cette planète laide à voir. J'envoyais mon élèves observer les préparatifs du futur débarquement orbital pendant que je demandais à l'un des astartes de me décrire ce qu'il savait déjà de la planète. Même s'il grogna, il eut la sympathie de m'expliquer. La planète 31-115, baptisée Bothori, était un monde dont le niveau technologique dépassait à peine l'âge de bronze. Cependant, ce qu'on remarquait depuis l'espace était de colossaux nuages verdâtres dont la composition chimique présentait de forts taux de toxicité. Le monde était couvert de marécages et pour nos frères humains sur place, la vie était une lutte permanente. Après un rapide repérage grâce aux puissants auspex de son vaisseau, O'Connel ordonna un assaut planétaire pour rapidement conquérir la planète. Il prit le risque d'y aller avec son fidèle lieutenant, un psyker de son monde natal.

La conquête du monde fut plus difficile que prévu, car il n'y avait pas que des humains sur Bothori. Les hommes de cette planète sinistre étaient la proie de créatures affreuses appelées goules, des monstruosités parasites vivant en ruches dont les reines étaient dotées de pouvoirs maléfiques et terrifiants. Rapidement, les Rabid Wolves l'apprirent à leurs dépends lorsque des escouades entières furent vite portées disparues dans les brumes toxiques. En moins d'une semaine, les astartes étaient retranchés dans les villages locaux, assiégés par les hordes de goules et leurs monstruosités gorgées de magie warp.



Exodius O'Connel était furieux d'être assiégé alors qu'il était le conquérant invincible de ce monde. Décidant d'abandonner la relative sécurité des murs du village qu'il occupait, il partit sur les ailes de feu de son réacteur dorsal pour mener seul une sortie. Bien qu'il fut abattu par un éclair de magie noire et qu'il se retrouva seul au milieu de la horde, il avait réussi son plan: l'élite de sa légion, en orbite et prête à être déployée via téléportation se matérialisa tout autour de lui. Nul de sait si O'Connel fut blessé lors des combats, car même ses vétérans d'élite évitent le sujet de cette coûteuse bataille.
Poussant leur avantage, les Rabid Wolves foncèrent vers la principale citadelle des goules, que les habitants de Bothori appelaient Necrisa. C'était une citadelle cauchemardesque creusée dans une montagne de pierre noire incroyablement solide. Des monstruosités éthérées invoquées par la reine des goules protégeaient la citadelle et les astartes furent repoussés avec pertes et fracas.



O'Connel ordonna à ses hommes de cerner chaque entrée de la citadelle pour éviter toute fuite et il avança avec ses soldats d'élite dans les profondeurs, aussi implacable qu'une lame de fond de froide colère et de rage difficilement contenue. Lentement mais sûrement, les astartes arrivèrent au coeur de la citadelle et y découvrirent l'impensable. La reine des goules parasitait non pas un simple humain, mais un des primarques de l'Empereur. Elle tenta de décourager le brave O'Connel d'agir, menaçant de tuer son hôte. Mais Exodius fut plus malin et, jouant sur l'avidité de la créature, il parvint à la tuer d'un seul horion de son épée énergétique tout en sauvant son frère comateux. Les goules étaient défaites, bien que la purge des dernières ruches pris plusieurs semaines aux Rabid Wolves.

La campagne avait coûté la vie de près de 700 spaces marines pour un monde à l'importance minime. Mais ces coûts n'étaient rien comparé à ce que les Rabid Wolves ramenèrent: un des primarques perdus. Encore comateux après plus de trente ans de possession à cause de la reine goule, Exodius le confia aux bons soins de ses apothicaires le temps qu'il revienne à Terra. Et c'est à ce moment qu'il reçut la proposition de Calian au sujet d'un triomphe sur Sigarda Tertius.

Exodius O'Connel répondit à l'appel...
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum