L'enclave des rôlistes
Bienvenue à toi , jeune rôliste!

Partagez
Aller en bas
avatar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur
Messages : 153
Date d'inscription : 17/03/2017

Feuille de personnage
Nom Prenom:
Taille:
Ages:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://enclaverp.forumactif.com

La libération de Sigarda (802. M30).

le Sam 24 Nov - 11:02
En tant que Remembrancer de la 8ème Flotte Expéditionnaire, moi, Ambroise Abondius, jure devant l'Empereur, de ne raconter que l'exacte vérité de ce que j'ai pu voir et entendre pendant l'un des premiers affrontements de la Grande Croisade: la libération de nos frères humains du système Sigarda. Mais je me dois de vous exposer un peu de contexte.

Le système X-10.12, nommé "Sigarda" par l'Imperium naissant de notre glorieux Empereur, était jadis peuplé par des humains qui s'étaient retrouvés isolés pendant l'ère des luttes et la Longue Nuit. Ils avaient colonisés les trois planètes qui orbitaient autour de la naine Bleue. La première, terraformée pendant les Âges Sombres de la Technologie, avait été entièrement terraformée et était le centre de population  le plus important du système. Sigarda Primus était en effet une planète ruche dont les colossales métropoles grouillaient de près de dix-huit milliards d'humains. La seconde planète du système était un monde marécage oublié des hommes et des dieux, un monde vierge qui n'avait jamais attiré l'attention. Et enfin, Sigarda Tertius, la troisième planète gelée du système, était un monde forteresse où la population humaine du secteur pouvait jadis se replier en cas de guerre. Puis vinrent les dominants.
Les dominants étaient des parasites xénos semblables à de longs vers qui avaient besoin d'humanoïdes pour réellement arriver à maturité et avoir un corps à même de répondre aux attentes de leur intellect. A l'origine, les dominants occupaient des corps d'orks, malgré les nombreux inconvénients d'un tel parasitage, notamment la tentative de répulsion permanente du parasite par l'organisme semi-fongique du peau-verte. Les dominants possédaient des connaissances ésothériques et vénéraient un dieu appelé Le Changeur. Ces parasites découvrirent l'enclave humaine de Sigarda et décidèrent d'établir leur domination sur ces milliards d'âmes pour avoir à tout jamais des corps à disposition pour leur révoltante croissance. Après des décénies de guerre où les dominants utilisèrent contre les humains sous-armés d'effroyables armes psycho-soniques, les dominants conquérirent le système et occupèrent la strate supérieure de la société, soit dix pourcent de la population globale. S'ensuivit hélas les luttes entres humains qui mirent du côté des tyrans près de vingt autres pourcents de la population dans leur camps. Les milliards de malheureux humains asservis n'attendaient que l'arrivée d'un sauveur pour les libérer du joug des dominants. Et un siècle après l'arrivée des parasites vint la libération sous la forme des Legiones Astartes de l'Empereur.

L'année précédente, l'Empereur, aidé par le premier primarque découvert Silugar, avait retrouvé trois de ses fils dispersés dans le cosmos. Le premier fut Calian Syphus, venant d'un monde médiéval qui, en voyant la perfection que ovulait apportait l'Imperium à l'humanité, accepta sans hésitation de rejoindre la Grande Croisade de son père. Vint ensuite Exodius O'Connel, puissant chef de guerre qui accepta de rejoindre l'Imperium une fois que l'Empereur eut ordonné à Calian de conquérir le reste de la planète natale de O'Connel en moins d'un jour, ce qu'il réussit avec sa légion, la XVIème. Enfin, Saeva Ferebateu avait été convaincu de la justesse de la cause de son père et l'avait rejoint de plein gré, même si des rumeurs persistent quand à son enthousiasme dû à la promesse de terres à contrôler plus qu'à l'idée de sauver l'humanité. L'empereur chargea Silumgar, le sombre duc de Siveria, de former ses trois frères, ce qu'il fit en moins d'un an. Pour tester ses trois jeunes élèves, Silumgar leur proposa de prendre enfin directement le contrôle de leurs légions respectives pour libérer le secteur de Sigarda. S'ils échouaient, Silumgar prendrait en main les choses et utiliserait ses méthodes parfois peu orthodoxes pour conquérir le système. Exodius et ses frères acceptèrent le défi firent préparer leur armée dans le système voisin pour ne pas être détectés par les dominants.

Forces en présence:
- Xénos: environs 1.800.000.000 dominants, la majorité étant sur Sigarda Primus; 3.600.000.000 humains qui avaient accepté corps et âme leur asservissement et qui servaient loyalement leurs maîtres parasites.
Les xénos et leurs hommes avaient à leur disposition du matériel égalant presque le niveau de l'Imperium et pouvaient compter sur les défenses antispatiales de Sigarda Primus et sur le monde-forteresse de Sigarda Tertius.

- Impérium:
         Les 14ème, 31ème et 77ème flottes expéditionnaires de l'Imperium, sous le contrôle respectif des primarques Calian, Exodius et Saeva.
          La 9ème légion astartes au complet, soit près de 68 000 spaces marines spécialisés dans les assauts brutaux, les corps à corps et les fusillades à courte porté, aux ordres d'Exodius O'Connel.
         La 10ème légion astartes, soit 1 000 spaces marines aux ordres de Saeva Ferebateu.
         La 16ème légion astartes, soit environs 21 000 astartes aux ordres de Calian Syphus.
La déjà sinistre "13ème noire", la légion du duc Silumgar, servirait de réserve au cas d'un coup dur ou d'un imprévu. La prise de Sigarda était pour l'époque le plus grands rassemblements de primarques et de spaces marines qui soit.


Déroulement de la libération de Sigarda:
Avant de préparer un quelconque plan, Saeva et ses frères décidèrent d'envoyer des serfs de la 10ème légion pour infiltrer la population grouillante de Sigarda Primus. Les infiltrateurs s’avérèrent d'une aide décisive car ils découvrirent que les dominants, comme chaque année, fêteraient bientôt le Jour du Glorieux Changement et seraient donc presque tous sur Sigarda Primus. De plus, les infiltrés découvrirent que la majorité de la population humaine était prête à prendre les armes s'ils avaient un espoir de victoire, et dès qu'ils apprirent que les vengeurs du Maître de l'Humanité seraient bientôt là, ils s'organisèrent discrètement pour le jour de leur libération.
Le plan, développé par les trois jeunes primarques, était le suivant: la très violente 9ème légion d'O'Connel serait à la pointe de l'assaut et effectuerait un débarquement planétaire sur Sigarda Primus au moment où commencerait la rébellion grâce aux agents de la 10ème légion. Pendant ce temps, les flottes tenteraient de rapidement écraser la flotte des dominants, celle de Saeva allant se placer derrière Sigarda Secondus pour tendre une embuscade aux possibles fuyards ou pour les prendre à revers dans la bataille contre la 16ème.
Une fois la flotte détruite, la 16ème bombarderait le monde forteresse pour empêcher l'arrivée de tout renforts tandis que la 10ème annihilerait tout ce qui tentait de fuir de Sigarda Primus. Enfin, Exodius et sa légion avaient l'honneur de libérer la planète ruche et d'écraser les possibles poches de résistance avec l'aide de la population.

En sortant du Warp, la flotte se scinda comme prévu en trois groupes, celui de la 31ème fonçant vers Sigarda Primus qui était actuellement en pleine période festive. Le débarquement planétaire à bord de gunship Stormbird ou Thunderhawk se déroula bien, les astartes étant bien vite aidés par une foule enragée et exaltée à l'idée d'enfin être libre. Dans l'espace cependant, la bataille était des plus serrées, les navires des dominants opposant une résistance acharnée aux impériaux, tant et si bien qu'un temps, les marines de la 16ème et leur flotte semblaient être coincés dans un statut quo. Saeva Ferebateu décida de prendre une décision audacieuse et abandonna le plan pour que sa flotte frappe directement dans le dos de la flotte des dominants. Les astartes de la dixième effectuèrent un abordage sur le vaisseau amiral des xénos, Saeva menant personnellement ses hommes avec son premier capitaine Sebastius Castellanus. Une fois le navire conquis, finir la flotte ne fut qu'une formalité et bien vite les 14ème et 77ème pouvaient s'attaquer à Sigarda Tertius.
Sur Sigarda Primus, les dominants et leurs armées se replièrent dans la plus grande panique vers les citadelles des ruches, notamment le palais impérial qui surplombait la capitale du système, talonnés par les marines de la 9ème. Une fois retranchés, les xénos opposèrent aux humains une résistance sans commune mesure par sa sauvagerie et son obstination. Le premier assaut des astartes de la 9ème fut repoussé. Enragé de cet échec, Exodius ordonna immédiatement un deuxième assaut, mais là encore, ses space marines furent repoussés par le déploiement des armes soniques des dominants. Les humains qui avaient pour l'instant aidé les astartes étaient en train de sombrer dans des luttes intestines alors que commençait la purge des collaborateurs. Seuls les ordres donnés par Exodius et ses hommes, relayés par les agents de la 10ème, parvinrent à ramener un semblant de calme.

Autour de Sigarda Tertius, la flotte impériale tendit un piège aux xénos en faisant mine de fuir. Déterminés à sauver leurs frères de Primus, les dominants de Sigarda Tertius tentèrent une sortie. La 14ème flotte expéditionnaire fit brusquement volte-face tandis que la 77ème, en embuscade, frappait les arrières des xénos. En moins de six heures, tous les navires des dominants étaient détruits et les deux légions pouvaient commencer l'assaut planétaire de Sigarda Tertius. En moins d'une heure, les marines de la 16ème contrôlaient toute position stratégique de la planète et massacrait les dominants et leurs laquais qui avaient tourné le dos à l'humanité. Pour fêter une aussi rapide victoire, Saeva et Calian s'offrirent mutuellement un verre de la meilleure boisson de leur planète locale. Saeva découvrit un des vins les plus délicats de la galaxie là où Calian découvrait le whisky personnel de son frère.
Ce fut cependant sur Sigarda Primus que la 9ème se montra à la hauteur de sa réputation. Exodius mena personnellement ses troupes au combat et enfonça les portes du palais impérial des dominants tandis que ses spaces marines prenaient d'assaut les autres forteresses des dominants. Grand fut le carnage et, pour l'avoir vu de mes propres yeux, des torrents de sang coulaient depuis le palais. Pendant une semaine, les marines d'Exodius passèrent des milliards de dominants au fil de leurs épées tronçonneuses et de leurs lames de combat. La guerre était finie, Sigarda était enfin amenée dans le bienveillant giron de l'Imperium.


L'après-guerre:
Silumgar fut le premier à féliciter ses frères et leur annonça qu'il n'avait plus rien à leur apprendre. Chacun pourrait prendre sa flotte et partir agrandir l'Imperium à sa manière, et il partit peu après pour rejoindre l'Empereur dans la conquête des étoiles mortes. Les trois jeunes primarques fêtèrent dignement leur victoire et discutèrent de ce qu'ils devraient faire de ce système. Il fut décidé que Calian et sa légion pourraient aider à la reconstruction et à une bonne intégration dans l'Imperium. Le plan du primarque de la 16ème était de faire de Sigarda une sorte de laboratoire pour tester différentes méthodes à même de mieux amadouer des populations récemment intégrées à l'Imperium. Sigarda Secondus serait transformée en Agri-Monde pour nourrir les deux autres planètes, et une garnison de deux mille space marines de la 16ème légion resterait sur place pendant les trois ans probables des travaux.
Exodius, fidèle a sa doctrine d'enrôler des troupes sur le tas, proposa aux humains libérés de Sigarda Primus de l'aider dans sa lutte. Sa légion fut presque assaillit par les millions d'adolescents qui venaient d'eux-même ou que leurs familles donnaient et ses apothicaires eurent beaucoup de travail. Même s'il y eu, comme chaque fois qu'un space marine est créé, des dizaines, voir des centaines d'aspirants morts, la légion d'O'Connel ressortait grandie de cette première guerre victorieuse.

Enfin, par décret de l'Empereur, les technologies xénos devaient être détruite, et la 16ème légion bien qu'à contre cœur, rassembla les armes soniques et les emporta pour les détruite en les envoyant dans l'étoile du système.



"L'humanité est un troupeau de mouton, nous sommes les chiens qui le protégeons des loups et l'Empereur est le berger qui nous guide." Attribué à Exodius O'Connel pendant une discussion avec ses frères au sujet de l'Humanité en général.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum