L'enclave des rôlistes
Bienvenue à toi , jeune rôliste!

Partagez
Aller en bas
Gronlin
Messages : 41
Date d'inscription : 05/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

L'avènement de l'empereur Loa

le Lun 10 Sep - 10:22
Le bastion de la conquête était en feu, les orcs à l’intérieur se faisaient pilonnés par les balistes trolls. La riposte orc n’avait pas été à la hauteur, même si les dégâts causés par les démolisseurs étaient importants, il n’y en avait trop peu pour égaliser les pertes. Urkran n’était pas là, plus tôt il avait pris la dure décision à laquelle il s’était opposé face à Absalon, il avait séparé ses troupes, la canonnière et la moitié des grunts étaient partis vers Solstice afin de renforcer la défense des trappeurs et de stopper l’avancée des Zandalaris sur l’est des Grisonnes, il ne voulait pas séparer ses troupes mais Urkran avait bien vu l’importance d’arrêter les renforts trolls sur leur route. À la suite de l’assaut troll, les grunts s’étaient mis à couvert et avaient envoyé une missive à leur général afin de le prévenir de la situation au Bastion. Plusieurs heures passèrent et les balistes trolls avaient laissées leurs places aux lanceurs de haches trolls qui tuèrent les derniers résistants à l’extérieur du fort, à l’intérieur les bâtiments qui n’étaient pas en feu s’écroulèrent sur les troupes cachées dedans se firent écrasés, sans leur général, les grunts avaient un ordre, défendre le Bastion. Sur la canonnière, les grunts étaient prêt, les canons chargés, le Solstice allait être sauvé. C’est alors qu’une wyverne avait réussi à rejoindre la canonnière, essoufflée, le messager s’approcha de son général et lui remis la missive entre les mains. En la lisant, Urkran écoutait le rapport du messager qui l’alerta de la situation au Bastion. Urkran écrasa la lettre dans sa main. Il avait failli, il avait changé de stratégie, sauver le Solstice était la chose à faire mais un dilemme était présent, car si le Bastion tombait il aurait failli à la Horde, cette Horde qui l’avait abandonné à s’allier à Karaganda, il les détestait mais il n’avait jamais eu le choix. Cette fois-ci il avait le choix et le sien était fait, il irait au Bastion, il sauverait ses troupes et arrêterait les trolls une bonne fois pour toutes. C’est alors qu’il ordonne aux Feux de Blackrock de faire demi-tour et de retourner au Bastion de la Conquête, là il massacrerait tous les trolls de Kur’jin et les enverrait en Zul’drak un par un. Une heure suffit aux grunts pour remarquer la fumée qui sortait du Bastion.

La canonnière arriva au Bastion mais il était trop tard, les troupes trolls avaient déjà engagés le début du combat au corps à corps avec les grunts ayant survécu aux tirs d’artilleries trolls. La canonnière arriva comme sauveuse dans la bataille, elle bombarda de ses puissants canons les lignes trolls qui succombèrent les uns après les autres, c’est là qu’on voyait l’arme de la Horde, mais le combat n’était pas gagné, les troupes combattirent au sol pendant que les balistes trolls prirent la canonnière comme nouvelle cible, les tirs touchèrent tous leurs cibles, la canonnière étai bien amoché mais continuait ses dégâts dévastateurs sur le champ de bataille. C’est là que des monteurs de chauve-souris et autres créatures volantes de l’armée troll arrivèrent à la canonnière et la mirent en d’état de continuer ses tirs de canons. Le combat faisait rage dans les airs, Urkran agissait comme un héros, ses grunts après lui, ils libérèrent les canons des créatures mais il était trop tard, une invocation eu lieu, un colosse Zandalari était apparu sur la canonnière, il était bien plsu grand que la moyenne, la magie de Kur’jin était derrière tout ça. Les soldats de la Horde le prirent pour cible, le colosse ripostait par des tirs de lasers sur les explosifs de la Horde, la canonnière était en feu, le chaman de la canonnière et fidèle ami d’Urkran, Kruga, s’engagea dans uen lutte sans retour contre le colosse, le sacrifice du chaman fu héroïque et pourtant très bref, la canonnière était libéré et pouvait retourner au combat, cependant, les quelques minutes de non riposte des canons avait couté beaucoup au bastion volant, il allait être en ruine si on continuait et allait s’effondrer sur les troupes en contrebas. Le général et Héros de la Horde se tenait au bord des Feux de Blackrock, en bas, les grunts perdaient contre les premières troupes trolls, le Bastion était en cendre et des cadavres partout, de l’autre côté, les alliés de la Horde, Taunkas et Rohart se battaient héroïquement contre les trolls qui en faisait du pâté, les derniers prirent la fuite vers le Bastion pour mener une lutte finale. Urkran n’en revenait pas, il avait perdu, mais il ne resta pas planté là, la Horde l’avait trahi mais il mourra sans faire de même. Il ordonna à ses matelots de descendre la canonnière et de récupérer le plus de survivants possible et d’enfin fuir de ces terres de malheur. Lui et une poignée de ses soldats les plsu proches prirent des wyvernes encore vivante et descendirent faire face à l’armée troll, c’est là qu’Urkran était prêt à affronter sa mort en guerrier de la Horde…

La canonnière n’avait pas réussi à sauver tant de grunts que ça mais c’était suffisant, elle avait dû retourner dans les airs et disparaître dans les nuages sombres de la nuit et ne jamais revenir. Urkran et ses derniers gardes menèrent un combat déchainé contre les trolls, ils en tuèrent plusieurs mais étaient impuissants face à leur nombre. La fin était proche pour le général, il avait 24 ans, depuis sa jeunesse il ne vivait que pour la Horde mais il se rendit compte que ça ne lui avait rien apporté excepter l’impression d’une quelconque importance dans la guerre, même, là où tous combattaient la Légion, lui survivait dans le Nord face à des trolls et s’alliait avec ce qu’il détestait le plus. Son histoire devait mal finir, personne ne le regretterait, il serait remplacé par d’autres. Mais sa fin de vint pas, la Horde avait coûté cher à Kur’jin, il n’allait donc pas se débarrasser aussi facilement de ses ennemis, affaiblis et souffrants, ils furent mis hors d’état de nuire aux forces trolls pendant un moment. Le Bastion de la Conquête était tombé comme toute occupation Hordeuse sur le territoire.
L’amphithéâtre de l’Angoisse, cela faisait longtemps que le dieu Empereur n’y avait pas vu un tel spectacle, les derniers grunts se battaient à mort en contrebas, Kur’jin savait qui en ressortirait vivant, Urkran avait bien plus à offrir que ses adversaires, ils succombèrent un par un, massacrés par leur général et héros. L’orc était seul, recouvert du sang des siens, ses yeux animés par la haine, il avait perdu, il en était conscient, il aurait voulu se faire tuer et de ne pas avoir à affliger le même sort aux siens, mais l’elfe de sang avait raison, la fin justifie les moyens, Urkran survivrait, il survivrait pour le siens, sacrifiés devant les yeux de leurs vrais ennemis, ce n’était pas une mort, c’était une horreur de mourir ainsi mais Urkran savait que ce n’était pas la fin de l’histoire, la Horde l’avait abandonné, Kraganda trahit et Kur’jin battu, mais lui resterait là, il le devait à ses frères et sœurs tombés.
Un portail s’était ouvert, les gardes zandalaris l’entourèrent et étaient prêt à tuer la chose qui en sortirait, mais leur Empereur qui était présent leur fit signe de ne pas faire de tel, le mage de Karaganda, Citarcil ne venait pas pour se battre, il souhaitait parler et Kur’jin l’écouter. En effet, c’était bien Citarcil qui était sortit du portail, les mains en l’air il fit comprendre que ses intentions étaient sans violence.

« Le mage Citaw’cil, qu’est ce qu’il fait chez moi ? Amorça Kur’jin en le surplombant de quelques mètres de sa taille.
-Kur’jin, je viens te proposer quelque chose, cette guerre doit cesser, je pense qu’on peut cohabiter et accomplir de grandes choses et cela commenceraient par toi et moi, une alliance entre nous deux, en guise de bonne foi j’ai un cadeau qui te ferait plaisir, je détiens le corps et l’esprit d’Absalon, qui a été ressuscitée après sa mort.

Le mage voulait lui donner Absalon, faire une alliance, il jouait à l’idiot, bien sûr que la guerre était aussi un désastre côté troll mais Kur’jin n’en avait rien à faire, il avait d’autres objectifs, cependant ses alliés le suivaient aveuglément mais une perte trop importante pourrait leur faire ouvrir les yeux. Si l’empereur devait y arriver, il aurait besoin du soutien des siens alros la proposition du mage était intéressante, mais Kur’jin était en position de force et il le savait car peu importe le temps et les morts, Karaganda était bien plus faible que l’empire de Zul’drak, elel tomberait comme toutes les autres choses avant elle.

-Absalon ? Tu as montw’és que la chef était une idiote incompétente pouw’quoi avoiw’ son espw’it m’intéw’essew’ait ? Si je voulais avoiw’ une pew’sonne sous mon contw’ôle, se sew’ait bien toi, Citaw’cil. Tu as pw’ouvé êtw’e bien plus impow’tant que Absalon et j’ai de la chance, tu te pw’ésente à moi ! Alow’s je vais te diw’e quelque chose, nous avons tous les deux nos pw’opw’es objectifs, voilà ce qu’on va faiw’e, cette gueww’e pw’end tw’op de temps, du temps pw’écieux, tu vas paw’tiw’, toi et tes membw’es, vous dégagew’ez de mes teww’es, Kaw’aganda bw’ulew’a dans tous les cas, tu y laissew’as des innocents, histoiw’e de satisfaiw’e Hakkaw’, tu nous offw’iw’a ta colonie et cew’tains de ses habitants et nous, on te laissew’a paw’tiw’ w’efaiw’e ce que tu veux autw’e paw’t. Tu en dis quoi, CItaw’cil ? Demanda l’emepreur des Drakkaris d’un ton amusé et malicieux.

-C’est d’accord, empereur Kur’jin, on aurait pu être allié mais bon, c’est peut-être mieux ainsi, nous ferons nos préparatifs et nous partirons dans plusieurs semaines, adieu, Kur’jin. » Dit en fin le mage et nouveau chef de Karaganda avant de retourner dans son protail et de disparaître.

Kur’jin se retourna et sourire aux lèvres il alla à nouveau s’assoir sur son trône et regarder Urkran massacrer les siens pour le bonheur des trolls, ils seront satisfaits et suivront Kur’jin peu importe le prix, bientôt Zoul serait de retour, tout allait enfin se passer come prévu, comme lui l’avait prévu, Kur’jin était satisfait.
Dans les Grisonnes, plusieurs grunts couraient , la canonnière les avait abandonnée, Urkran aussi, c’est bon, les trolls avaient du perdre leurs traces, ils devaient se rapprocher de l’accostage et rejoindre le navire de la Horde afin de fuir ces terres de malheur, reprenant leurs souffles ils marchèrent pendant plusieurs heures vers le Sud, Voldrun n’était plus très loin, l’accostage non plus, les soldats de Karaganda allait les aider, ils se détestaient mais devaient s’aider, comme leur avait expliqué leur général surement mort, c’était une alliance de circonstances, les grunts disparurent dans la nuit brumeuse, on ne les revit jamais on peut cependant entendre leurs cris de détressent et de souffrance qui résonnent dans les forêt sombre qui habitait les Grisonnes.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum