L'enclave des rôlistes
Bienvenue à toi , jeune rôliste!

Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 04/06/2018

Feuille de personnage
Nom Prenom: Citarcil Gourmabet
Taille: 1m80
Ages: 30
Voir le profil de l'utilisateur

Re: J'aime qu'un plan se déroule sans accrocs.

le Mer 6 Juin - 15:43
Ce plan était un chef d’œuvre , je me demande bien a pus le crée, il doit être d'une intelligence extrême et d'un minutieux
avatar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur
Messages : 142
Date d'inscription : 17/03/2017

Feuille de personnage
Nom Prenom:
Taille:
Ages:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://enclaverp.forumactif.com

J'aime qu'un plan se déroule sans accrocs.

le Mer 6 Juin - 0:51
Rouge sang. C'était comme ça qu'étaient les nouvelles lèvres d'Absalon. Blanche comme neige. C'était comme ça qu'était la nouvelle peau d'Absalon. Noisette perlée d'écarlate. C'était comme ça qu'étaient les nouveaux yeux pétillants de vie d'Absalon. Belle. Jeune. C'était ce qu'était devenue Absalon. Jivago avait fait un travail merveilleux. Quand elle repensait à comment la journée avait commencé... C'était une belle évolution.

. . .

"Tu vas parler salope?" Grogna l'agent du SI.7
"Je.... T'emmerde." Cracha Absalon entre ses dents cassées. Un coup dans le ventre la fit se plier de douleur et elle poussa un long gémissement. Ce salopard lui frappait dessus comme un sourd depuis des heures pendant qu'O'Nelly était allé faire son rapport à Shaw. Avant hier on l'avait démasqué à cause d'un de ses alliés, et le SI.7 n'avait pas lésiné sur les moyens pour lui faire cracher l'emplacement de Gleen. Mais Absalon n'avait pas parlé, car s'ils savaient que le Père des Ombres était mort, ils la tueraient d'en avoir trop su. Elle devait se taire et prier la Lumière ou les Ombres qu'on viennent la sauver. En bas, elle entendait qu'une nouvelle passait des tests. On croyait entendre la voix d'Asenath, la démone de Jivago. Absalon se demandait si elle ne devenait pas folle à cause de la douleur. Après tout ce qu'on lui avait fait endurer, ç'aurait été logique: simulation de noyade, tabassage au tisonnier, on lui avait arraché des morceaux de sa carapace de saronite pour brûler la chair à vif, on lui avait endommagé sa lanterne... A ce rythme, elle serait bientôt morte.
"Où est Gleen?" Demanda l'agent.
"Dans ton c..." Le coup de pied dans les côtes interrompit la réponse dans un gémissement de douleur. Alors qu'Absalon relevait sa vision troublée, elle remarqua une forme derrière l'agent. Avant même de comprendre, elle vit qu'une main bloquait la bouge de l'humain alors qu'une dague lui coupait la gorge.
"On vient te sortir de là." Murmura la voix familière de Morowinia.
"M... Morowinia?"chuchota Absalon qui n'en croyait pas ses yeux.
"Plume va arrive, on va sortir de là." Lui chuchota en réponse l'elfe de la nuit en ouvrant la petite fenêtre. Elle empoigna ensuite délicatement l'humaine meurtrie pour la déposer sur le coin du toit. La Draenei arriva peu après, posant des billes pleines d'une poudre arcaniques.
"Tout continue comme prévu?" S'enquit la druidesse.
"Oui. Citarcil et son nouvel ami vont s'occuper de la diversion. Allez-y par le toit dès que vous entendrez les premiers coups."
"Oui."

Tout se passa très vite. On entendit des cris et un début de combat, Morowinia prit sa forme d'aigle et pu transporter sur une toute petite distance Absalon, jusqu'à ce qu'elle soit installée dans une charrette que l'elfe de la nuit conduisit vers la sortie de la ville. Comme l'appris plus tard Absalon, Citarcil, un nain qu'ils avaient engagé en des automates de Blancrin, déguisés en défias, avaient attaqué les locaux du SI.7 et s'étaient enfuis dès que Plume avait réussi à quitter le bâtiment par les toits. Ils firent alors exploser les charges arcaniques, ruinant l'édifice. Un plan sans accro, comme les aimait Citarcil.

. . .

Blancrin, une fois qu'on lui avait amené Absalon dans son repaire du Bois de la Pénombre, se retrouva face à un dilemme: essayer de sauver le corps ravagé de son amie, ou lui en trouver un nouveau et user de l'alchimie pour transférer l'esprit. Avec l'aval d'Absalon, Jivago confectionna un superbe corps digne d'une femme d'à peine 19 ans avant d'user de ses étranges connaissances pour faire migrer l'esprit d'Absalon, la libérant d'une douleur affreuse. Une fois qu'elle arriva à contrôler le nouveau corps, Absalon battit le rappel des ses troupes: les travail recommençait.
L'objectif était d'établir une colonie indépendante en Norfendre, au niveau des Grisonnes, une terre riche et peu infectée par le Fléau. Le délais avant le départ était d'un mois. Absalon et Dephyr allaient rassembler des pionniers en devenir, Citarcil et Plume allaient préparer leur matériel et Blancrin allait régler ses dernières affaires. Pour une fois depuis longtemps, Absalon eut l'impression que ça allait bien marcher.

. . .

"Vous êtes prête mon amie?" Demanda Dephyr de l'autre côté de la porte.
"Je me rhabille et j'arrive mon père." Lui répondit de sa nouvelle voix Absalon. Dehors, des pauvres gens en quête d'une lumière pour les guider attendaient. Elle leur apporterait cette lueur.


Dernière édition par Silumgar le Sam 9 Juin - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum