L'enclave des rôlistes
Bienvenue à toi , jeune rôliste!

Partagez
Aller en bas
avatar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur
Messages : 147
Date d'inscription : 17/03/2017

Feuille de personnage
Nom Prenom:
Taille:
Ages:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://enclaverp.forumactif.com

Nouvelle aube

le Jeu 24 Mai - 0:34
J'ai mal.

Absalon voulut ouvrir la bouche, mais elle avait trop mal. Le simple fait d'ouvrir les yeux était douloureux. Quand à ses autres sens... Au début il y avait eu cette sensation dans la bouche, accompagnée d'un goût métallique. Puis juste la douleur. La langue devait sûrement être brûlée maintenant. L'ouïe? Une horrible sensation de brûlure lui avait gagnée les oreilles, et Absalon n'arrivait qu'à entendre vaguement ce qu'on lui disait. Quand au toucher, elle n'avait même pas réussi à bouger depuis son douloureux réveil. Elle n'avait rien pu faire. Ses yeux voyaient trouble au travers de ce rempart de douleur qui lui vrillait l'esprit.

J'ai trop mal je veux mourir.

L'idée était tentante après tout. Ne plus sentir cette douleur qui lui ravageait le corps et l'esprit. Oui, elle avait pendant longtemps désiré de mourir. Le calme, le flottement de la mort avant d'arriver aux Terres de l'Ombre et rejoindre les deux seules personnes qu'elle ait put admirer. Ah quelle torture. Même pas savoir où elle était, si ce n'est sur la terre ferme plutôt qu'une silencieuse et inéluctable tombe liquide. Absalon avait toujours prié la Lumière de mourir noyée plutôt que brûlée vive. Au moins l'agonie était plus rapide. Le feu était trop affreux. D'ailleurs, que lui était-il arrivé?
L'esprit brouillée par la douleur, il avait fallu du temps à Absalon pour se rappeler ce qu'elle avait enduré. Combien de temps? Elle ne savait pas. Quelques minutes? Des jours? Même ses yeux n'arrivaient pas à voir s'il faisait jour ou nuit tant sa vue était troublée. Il y avait eu ce petit fouineur de Citarcil et l'autre ordure de Plume qui les avaient démasqué. Si près du but! C'était rageant. Absalon aurait pris un grand plaisir à voir Nosteria, empoisonnée par l'Antimag, couler avec des poids aux pieds vers les profondeurs de la grande mer. Elle aurait volontiers envoyé Citarcil et ce pitre de Poignard par le fond avec fut-dit en passant.
Et c'est quand justement Citarcil avait eu la brillante idée de puiser dans la magie de son maudit bâton... Aluneth c'était bien ça? Enfin, la puissance de cet objet était incroyable. Il avait pulvérisé les défenses de Dephyr avant de les attaquer. Comment avait-elle survécu? La mémoire d'Absalon était encore troublée. Dephyr avait rechargée la bague de puissance et elle-même avait déclenché le portail au moment ou ce bâton de malheur avait libéré une rafale d'arcane brûlante. Absalon, par réflexe, s'était jetée sur Dephyr pour le projeter dans le portail et le protéger...

Plutôt crever qu'abandonner!


"Alors mon amie?" Demanda Dephyr. "Vous portez-vous mieux aujourd'hui?" Combien de jours étaient passés? Absalon n'aurait sût dire. Mais maintenant, grâce au clerc, elle en savait plus. La téléportation pour Hurlevent avait été troublée par le sortilège et ils s'étaient retrouvés en plein dans les îles brisées, au Tornheim, près du village de Valdisdall. Une chance que les Valarjar les aient retrouvé et soignés. De braves gens ces vrykuls somme toute. Grâce à la puissante magie des runes, on avait sauvé Absalon d'une affreuse agonie. Son armure de saronite avait fondue sur elle, formant une carapace hideuse sur l'humaine. C'était tout ce qu'elle savait, faut de meilleure description. Dephyr avait réussi à lui soigner l'esprit pour qu'elle cesse de délirer, et la froide intelligence d'Absalon était immédiatement revenue. La situation avait changé, il faudrait s'adapter et continuer d'avancer.
"Mieux." Marmonna Raheris. Sa voix avait changée. Son larynx devait avoir été endolori. Sans parler de l'armure qui avait fondu. "Je crois... Que je vais me lever."

Ce fut comme si elle n'avait jamais marché. Sans Dephyr, Absalon serait tombée comme une gamine à peine née. Il lui fallut plusieurs heures pour rester debout et marcher lentement. Elle put alors trouver le miroir laissé par un aventurier de la Horde de passage, un payement pour une outre de vinasse. Elle faisait peur à voir.
Son armure avait fondu et les runes qui la maintenaient vivante gardaient le métal rougis en certains points. Les épaulières avaient pour ainsi dire disparues, mais le pire venait du casque. Les cornes avaient été déformées, la visière et le gorgerin avaient fusionné pour former une mâchoire grossière. Absalon savait qu'ôter le heaume la tuerait peut-être: la saronite avait fusionné à sa chair, modelée par l'arcane. Les gants aussi avait fusionné avec les mains. Il avait fallu briser une partie du métal pour que les articulations soient libérées. Les bottes aussi avaient fusionné avec la chair. On n'avait guère pu sauver que les jambes, qui devaient rester à l'air libre pour éviter une infection. Les runes et le métal en permanence chaud évitaient la septicémie.
Mais plus que tout, c'était en son for intérieur qu'Absalon se sentait changée. L'apparence se change toujours, mais pas la nature. Aluneth l'avait aussi dénaturée. Maintenant, les yeux de l'humaine brûlaient d'un rougeoient impie, et elle sentait qu'un lien s'était créé entre elle et l'arcane dans laquelle baignait Azeroth. Elle n'était plus une humaine. Elle était un monstre. Mieux: elle était devenue le monstre qu'elle cachait.
"Alors?" Demanda Dephyr. Il avait le talent rare de ne jamais rien laisser apparaître quand il parler, ni dégoût, ni compassion.
"Nous repartons immédiatement." Déclara de sa nouvelle voix Absalon tout en faisant jouer ses nouvelles griffes. "Cette regrettable affaire n'est qu'un léger contretemps."
Gleen avait-il déjà abandonné? Silumgar? Aucun d'eux n'avait abandonné. Ils s'étaient battu, et elle aussi se battrait. Et elle les surpasserait. Elle serait celle qui, sur les ruines de leurs ambitions, allait bâtir son empire. Armée d'une détermination nouvelle, Elle fit quelques étirement avant de partir de Valdisdall...


Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum