L'enclave des rôlistes
Bienvenue à toi , jeune rôliste!

Partagez
Aller en bas
avatar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur
Messages : 131
Date d'inscription : 17/03/2017

Feuille de personnage
Nom Prenom:
Taille:
Ages:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://enclaverp.forumactif.com

Débarquement à Tol'Barad

le Lun 2 Avr - 15:41
Prologue:

Sarlia regardait l'île qui semblait approcher. La cannonière serait bientôt à quais et il faudrait jouer le jeu. La morte-vivante fit inspirer ses poumons morts et regarda son équipe. Pharilas et Joe allaient tous deux descendre discrètement du navire et essayer d'entrer sans être vu dans le complexe carcéral. Elle-même, avec Akatosh et Keina, allait directement aller rencontrer les représentants de Silumgar et Charles pour essayer d'occuper l'attention autant que possible. Pharilas et Joe lui fire un signe de tête avant de descendre se percher derrière la cabine de la cannonnière à l'aide de cordes. Une fois le navire à quais, tout dépendrais d'eux pour que le plan aille bien. C'est alors qu'un lourd battement d'aile attira l'attention de Sarlia. Krork, l'imposant proto-drake pestiféré de Silumgar, volait en cercles autour de la cannonière, comme pour l'escorter. Ou la surveiller.
"Puisse la Lumière nous aider." Murmura Sarlia avant de chasser son stress.

Partie 1: les quais des forçats.

Silumgar ne put retenir une quinte de toux qui fit vibrer son armure. Maudit antimag, maudit Charles, maudite chance, pensait en boucle le duc. La cannonière finit par arriver et les deux soldats avec lesquel le duc était venu se placèrent devant lui. Depuis sa mutinerie, il acceuillait en personne les navires pour donner sa version des faits. C'était le premier navire, autant espérer que ça marcherait...
Il le fallait de toute façon. Déjà les squelettes de Silumgar préparaient une discrète nef pour filer en Norfendre se faire oublier quelques temps. Mais il y avait tant à charger que ça prendrait du temps, surtout avec la guerre totale qui déchirait l'île, entre morts-vivants, soldats de Gleen et prisonniers rebelles.

Le spectre se concentra sur ses "invités", et fut surpris de voir Sarlia débarquer. Son corps était encore plus ravagé qu'avant, avec de nouvelles balafres et son armure encore plus cabossée. Ensuite venait une elfe de sang avec des cornes. Ca lui rappella Kaëlle, à l'époque où il avait affronté le culte d'Azrath avec son Effroyable Légion. Et ensuite, un humain, plutôt jeune, avec une armure de cuir et de mailles robuste. Pas de quoi lui faire peur, mais sa toux et son affaiblissement à cause de l'antimag l'inclinaient à être méfiant.
"Sarlia Sintheria, je ne m'attendais pas à votre venu..." Commença le spectre, mais sa phrase fut interrompue par une nouvelle quinte de toux.
"Le seigneur Gleen m'a envoyé ici pour m'assurer que tout va bien depuis la mission de Pandaria." Répondit froidement la chevalière.
"La situation *kof kof* est compliquée chevalière. Il y a eu une mutinerie que mes hommes tentent de réprimer dans les meilleurs temps." Comme pour illustrer les dires du spectre, le vent chargé d'humidité porta les fracas d'un combat et des détonations de coup de feu. "Qui sont ces gens?" Continua le spectre avant de tousser à nouveau.
"Mes hommes." Lui répondit la chevalière en sortant un parchemin scellé avec de la cire grise.
"Nous avons donc un humain *kof kof* et une... Illidari?" Le spectre savait reconnaître l'aura particulière de ces rats d'illidan comme personne. La symbiose hideuse de démon et d'elfe lui donnerait presque la nausée.
"Je ne suis pas une illidari..." Commença presque timidement l'elfe de sang.
"On ne me fais pas passer des vessies pour des lanternes." Grogna le spectre. Il allait continuer lorsqu'il s'immobilisa. Krork, son protodrake, qui s'était perché depuis un moment sur un des rochers qui surplombaient les quais des forçats, avait sentit une odeur... Familière... Les yeux de l'armure de Silumgar s'éteinrent presque alors qu'il commençait à voir depuis les yeux de sa bête de guerre. Rapidement, le spectre localisa ce qu'il voulait. Joe...
"Qui est cet individu?" Demanda-t-il en reprenant possession de son corps. Machinalement, il recula alors que ses squelettes sortaient leurs épées.
"C'est..." Sarlia sembla réfléchir, puis fit une moue énervée. "Bon, tant pis pour la discrétion. Elle dégaina son arme, Effrois, et repoussa un des squelettes.

Tout s'enchaîna très vite pour la chevalière morte-vivante. Déjà, elle voyait Silumgar prendre la poudre d'escampette tandis que les squelettes se ruaient sur elle et Akatosh. Krork rugit et s'envola pour venir se poser sur le ponton. Joe se hissa sur le rocher pour les rejoindre, comprenant que la discrétion était foutue, tandis que Pharilas continuait son infiltration. Une estocade d'un des squelettes perfora la cuisse de Sarlia qui grogna de frustration sans parvenir à pulvériser son adversaire.
C'est alors qu'une explosion faillit la faire tomber à terre. Akatosh avait lancé une grenade droit sur Silumgar qui avait déjà esquivé une Keina transformée. Quand la fumée de dissipa, la morte-vivante vit que le spectre continuait de fuir, sa cape ravagée par l'explosion. Krork attérit alors que le deuxième squelette se ruait sur Akatosh.
Tout en parrant les assauts frénétiques du squelette, Sarlia observa le duel entre une Keina grogée de pouvoir démoniaque et le protdrake pestiféré du seigneur noir. L'imposante tête de la créature putréfiée projeta violemment au sol Keina avant de commencer à la piétiner allègrement, tant et si bien qu'on entendit distinctement le craquement d'une épaule pulvérisée par la masse de la pate postérieure. La chevalière grinça des dents et continua à tenter de détruire son squelette, en vai, tandis que l'autre créature osseuse blessait Akatosh. Joe, enfin sur le ponton, dégaina ses dagues et entrepris de taillader le flanc du protodrake, mais le cuir moisi s'avérait plus solide que prévu.

Se dérasser des squelettes fut comme une promenade de santé comparé au combat contre Krork. Le protodrake manqua de tuer Keina a plusieurs reprise et encaissa des coups de glaive, des genades et des coups d'Effroi pendant beaucoup trop de temps selon Sarlia. Pire, Joe s'éclipsa dès que possible, sûrement pour ratrapper Silumgar. Sarlia se retint de pester en le réalisant. Silumgar était à elle! Mais elle se calma bien vite. Le duc se chargerait de le tuer si par malheur il le rattrapait... Il fallut un bon quart d'heure pour tuer Krork une bonne fois pour toute, et l'effort avait manqué de coûter la vie à l'équipe.
Akatosh était assis sur l'imposante tête triangulaire de la bête, remettant dans un claquement sonore l'épaule de Keina en place après qu'elle eut repris un aspect normal. Sarlia les regarda, tapant du pied:
"Il faut qu'on avance avant qu'il n'y ait des renforts."
"Attends." Lui répondit Akatosh. "Silumgar a parlé de mutinerie non?"
"Hé bien?"
"Alors ça veut dire qu'il y a une possibilité qu'il reste des ennemis à lui sur l'île, et qu'on pourrait les trouver pour savoir ce qu'il se passe..."
"Mais tu sais que tu est malin toi?"

Partie 2: Amis?

Sarlia, Keina et Akatosh étaient cachés dans les buissons. L'entrée d'un des souterrains était gardée par une grande quinzaine de squelettes en armure lourde, armés de hallebardes cruelles et d'épée courbées. Il y avait à leurs pieds des cadavres d'humains en uniforme noir, sûrement des mercenaires de Gleen, de prisonniers et des restes de morts-vivants.
"Il sont trop nombreux pour rentrer dans les souterrains." Marmonna Sarlia.
"Dommage. Logiquement ce serait là qu'il y a le plus d'action." Murmura Akatosh.
"Il va falloir qu'on trouve un type vivant." Finit par lâcher la chevalière.
"Pas gagné si tu veux mon avis." Maugréa Keina.

Pendant encore un quart d'heure, ils attendirent en silence. Puis résonnèrent des bruits de pas. Akatosh risqua un oeuil et vit alors deux des soldats de Silumgar en train de trainer un humain qui devait être aux ordres de Gleen qui était bien blessé.
"Tu vois ce que je vois?" Demanda-t-il à Sarlia. Mais déjà elle s'était élancé vers ses ennemis. D'un coup d'effrois, elle pulvérisa le crâne d'un des deux morts-vivants. L'autre n'eut même pas le temps de réagir que Keina lui balançait un de ses glaives en plein dans la cage toracique. Avant même que l'homme ne puisse bouger, il se retrouva avec la lame d'Effrois sur la gorge.
"Toi tu bouges pas, on a des questions."
"Je... Que???"
"Qu'est-ce qu'il se passe sur l'île? On nous a parlé de mutinerie."
"Oui... Mutinerie... Mais ça c'est pas passé comme il fallait." Il sembait souffrir d'une blessure à la jambe.
"Vous avez attaqué Silumgar?"
"C'était... Le plan de Charles... Mais le duc nous a doublé... Ils nous sont tombé dessus trop tôt."
"Donc tu es des hommes de Charles?"
"Oui..."
"On est envoyé par Gleen sur l'île pour voir si tout se passe comme prévu." Déclara Sarlia en montra son parchemin cacheté de gris. "Il y aurait une planque sûre?"
"Là ou sont mes camarades..." Murmura l'homme alors qu'Akatosh l'aidait à se mettre debout.
"On te suit." Déclara la morte-vivante. Ils s'enfoncèrent dans l'île en guerre pour espérer trouver une base arrière.

Partie 3: l'abbatoire.

Silumgar cessa de courir. Sa constitution était altérée par l'antimag qui l'infectait. Il ressentait une espèce de fâtigue douloureuse qui le fit s'arrêter au porte de ce qu'on appelait l'abbatoire dans le jargon de l'île. C'était l'endroit où les prisonniers morts étaient enterrés dans de grosses fosses communes pour qu'on sache où les relever en goules plus tard. Les combats n'avaient pas épargné l'endroit. Cadavres de prisonniers en arme, de soldats de Charles et de morts-vivants couvraient le sol à présent poisseux du au sang versé. Une violente quinte de toux fit trembler l'armure de Silumgar qui avança lentement dans le champ de cadavres.
"Personne..." Grona la liche en avançant. Machinalement, il ramassa l'épée barbellée d'un de ses anciens serviteurs. Normalement, il y avait un passage secret menant au Trou par ici, dans les hauteurs de la petite colline. Une pluie féroce commença à tomber, ce qui empirait le terrain déjà difficile. Sa cape ravagée par l'explosion d'une grenade dansant dans le vent, le duc entrepris de gravir la colline, mais un mot prononcé par une voix qu'il connaissait bien le fit stopper net.
"Silumgar..."
"Joe..." Maugréa le spectre en fouillant l'obscurité de ses yeux magiques. Il répéra immédiatement l'aura de Joe qui sortait des ombres.
"Je suis venu pour mettre un terme à ta misérable vie Silumgar. Tu as tué ma fille, je vais t'envoyer rejoindre les légions des morts, comme tu aurais du le faire il y a des décénies!"
"Pauvre fou... Crois tu que tu peux me tuer humain?" Le provoqua Silumgar en restant reculant doucement. "Seule la mort t'attends ici!"

Le duc commença à incanter quelque chose et Joe se rua sur lui. Le premier coup fut paré par l'épée, mais l'autre réussit à toucher le corps de saronite du duc, brisant sa concentration et l'empêchant de relever des serviteurs. Le spectre tenta de repousser Joe, mais ce dernier était bien déterminé à vaincre et repoussa le mort-vivant, le blessant à nouveau.
Dans un grognement de rage, Silumgar ouvrit son plastron et en sortit son inspingole à barillet rotatif, tirant à bout portant sur Joe. L'impact fut tel qu'il envoya l'humain valser contre une des charettes chargées de cadavres. Le duc, tout en refermant son plastron, commença à reculer mais déjà Joe était sur pied, lui lançant une autre dague qui frôla le heaume de la liche. Un autre tir de représaille toucha Joe au ventre, l'envoyant bouler dans la boue. Le spectre, enfin à mi-chemin sur la colline et assez éloigné de Joe, ricanna:
"Alors mon ami? *kof kof* Le plomb te plait-il?"
En bas, Joe se releva une troisième fois, détachant les débrits de son armure fracassée par les balles du duc. Il fixa le mort-vivant de son seul oeil et chargea sans bruit tandis que son adversaire armait un nouveau tir. La détonation résonna dans l'air humide et la balle toucha Joe de plein fouet, l'envoyant rouler dans la boue sanguinolente. Silumgar ne put retenir un rire nerveux en armant son dernier tir. Un de moins entre lui et la fuite. Une cible immobile, à terre, inratable.
C'est alors que raisonna des bruits. On approchait, et ce n'était pas des morts-vivants. Le duc hésita. Il était trop affaiblit dans son état pour affronter une troupe, et relever des esclaves serait trop long. Lançant un dernier regard enragé à la forme immobile de Joe, le duc partit trouver son passage secret dans les ténèbres. Bientôt, l'armure noire et toussotante disparut derrière le voile sinsitre de la pluie.
"Brancardiers!!" Fut le rugissement qu'entendit Joe avant de sombrer dans l'inconscience, face contre terre.

Partie 4: les rebelles de Hersir.

Hersir l'orc contempla l'homme inconscient qu'on avait alité. Une chance qu'il soit encore en vie vu la quantité de saronite qu'on lui avait tiré dessus. Pas des balles normales ça. L'orc fit un signe de reconnaissance à l'elfe de la nuit qui servait d'infirmière et elle s'en alla. Il y a deux jours, ils étaient des prisonniers. Aujourd'hui, ils étaient à nouveau ce qu'ils étaient vraiment: des guerriers. Anciens soldats de la Horde ou de l'Alliance accusé de désertion, on les avait envoyé sur l'île pour y mourir, mais ils avaient survécu. Puis avait eu lieu la mutinerie. Les morts-vivant avaient frappé leurs alliés, les hommes de Charles, dans le dos. Puis les prisonniers avaient pris les armes pour se libérer. Hersir et ses 'soldats' avaient immédiatement pris les armes pour se ruer vers l'arsenal qui leur serait à présent de base arrière. L'orc observa l'humain qui se réveillait douloureusement.
"Bouge pas trop mon gars, Asha a eu du mal à te recoudre." Dit-il doucement.
"Vous êtes qui?... Où suis-je?" Questionna Joe.
"On est des prisonniers qui ont eu la chance de capturer l'arsenal." Lui répondit l'orc en le regardant. "Qui a bien pu te tirer dessus comme ça?"
"Silumga..."
"C't'enfoiré!" Grogna l'orc. "Et tu fais quoi sur l'île toi?"
"Je suis venu sauver une amie... Nessa, une elfe de la nuit."
"Nessa Nessa..." Hersir réfléchit un instant. "Celle qui est au quartier de haute sécurité? Normalement c'est là où sont retranchés la majorité des gars de Charles encore vivant."
"Charles est mort?"
"Oui, tué par Silumgar et relevé en goule à ce que j'ai compris... Bien fais pour lui."
"Tout à fait d'accord." Répondit dans un sourire cruel Joe. Il se releva sur son lit de fortune, faisant fi de la douleur. "Vous devez partir d'ici."
"On aimerai bien mais on a pas trop le choix." Marmona Hersir. "On a pas de bateau, juste de quoi tenir en attendant la suite."
"J'ai peut-être une idée alors..."
"Hum?"
"Vous êtes combien?"
"Une bonne vingtaine ici, plus quinze à la Fosse Sud."
"Je suis pas venu seul vois-tu. J'ai un groupe sur l'île. Avec vous on aura le nombre pour bouger les choses dans le bon sens, et on pourra filer avec notre bateau."
"Pas mal... Mais on devrait faire quoi?"
"Je cherche encore." Marmonna Joe en se relevant.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum