Carnage en Pandarie

Aller en bas

Carnage en Pandarie

Message par Silumgar le Sam 24 Fév - 2:26

Prologue:
Charles contemplait les flammes spectrales qui calcinaient des ossements dans un large braséro. A ses côtés, l'imposante forme de Silumgar chantait une vieille incantation. Lentement, les flammes semblèrent prendre vie, prenant la forme d'un crâne. La voix du seigneur Gleen résonna dans le laboratoire de Silumgar:
"Qu'avez-vous à me dire?" Demanda-t-il de sa voix sinistre et glaciale.
"Mon seigneur." Commença Silumgar. "Comme je vous l'avais exposé lors de notre dernière rencontre aux Malterres, je n'ai pas les capacités d'asservir plus de vivants par l'intermédiaire du vaudou."
"Et je présume que tu as trouvé quelque chose?" S'enquit Gleen.
"Il y a une semaine, un navire Zandalari s'est échoué sur nos rivages. Nous avons interrogé les survivants qui faisaient voile pour la Pandarie. Selon le prophète que nous avons torturé, les restes d'un très puissant prêtre des Loas, Quezkari, y reposent."
"Et?" Le pressa Gleen.
"Son oeil est sur le continent austral. Selon les dires du prophète, c'est une très puissante relique liée à la magie vaudou. Si nous la possédions, nous pourrions réellement créer l'armée que vous réclamez." Gleen resta un moment silencieux, puis il finit par répondre:
"Prenez deux navires, un de mes zeppelins et une troupe conséquente de mercenaires. Je veux cette relique au plus vite."
Trois jours plus tard, un imposant galion humain, une nef recouverte de fer des orcs et un zeppelin prenaient la route du Sud, chargés de matériel d'expédition militaire et d'une troupe conséquente.


Partie 1: réveil.
Charles se sentait balloté par de l'eau. Une odeur iodée d'eau de mer lui assaillit les narines alors qu'il se réveillait difficilement. Le cri désagréable d'une mouette lui vrilla les tympans. L'homme se força à ouvrir les yeux. Il fut un instant aveuglé par la sombre lueur d'un ciel couvert de lourds nuages de pluie. Repoussant un violent haut-le-cœur, Charles se mit difficilement sur pied sur ce qui restait du pont du navire de fer de la flotte. Une sensation de coton lui occupait les oreilles. Respirant un grand coup, il observa le spectacle désolant qui s'étalait sous ses yeux. Un énorme rocher avec fracassé en deux la coque du navire orc.
"Purée..." Lâcha-t-il pour lui-même. On voyait flotter dans les débris les cadavres de nombreux mercenaires, bouffis par l'eau qui gorgeait leurs carcasses. L'envoyé de Gleen ferma les yeux, se laissant un temps bercer par le roulis de la mer et les gémissement de ceux qui agonisaient, leurs corps fracassés par des morceaux de navire ravagé. Focalisant ses souvenirs, Charles commença à se souvenir. La flotte avait été frappée par un Typhon d'une violence rare alors même qu'elle arrivait en vue des côtes de la Pandarie. Se remémorant les éclairs, les trombes d'eau et les cris paniqués des hommes, Charles préféra rouvrir les yeux. Il vit avec plaisir une forme agréable.
D'un pas mal assuré, Charles alla vers la forme assommée de Dylan. C'était un tueur, un authentique psychopathe qu'Hurlevent avait envoyé en même temps que Sharley à Tol'Barad. Un type avec autant de talent, ça ne se gaspillait pas, aussi le représentant de Gleen sur l'île avait pris la peine de le libérer pour en faire son lieutenant sanguinaire. Il retourna le corps inerte de son serviteur et lui tapota les joues:
"Dylan... Dylan!" Entendant le cri du plus profond des ses rêves, l'humain ouvrit brutalement les yeux et cracha de l'eau salée. Sans se préoccuper plus de son lieutenant, Charles se mit à chercher le duc. Si ce sagouin avait eu la mauvaise idée de mourir, la situation passait de désespérée à infernale. Après une brève inspection du pont et de ce qu'il restait de la cabine, il retrouva l'armure du spectre. Silumgar était sous l'eau, une lourde poutrelle de fer sur le torse l'empêchant de bouger.
"Dylan, viens m'aider. Il faut sortir le duc de là." L'autre humain s'approcha et les deux s'enfoncèrent sous l'eau glaciale du matin. La poutre n'était pas spécialement lourde là dessous, surtout à deux, mais elle avait écrasé d'une manière presque dérangeante les bras du spectre, qui n'avait donc plus bouger. Alors qu'ils remontaient prendre de l'air, le duc marcha sur le plancher noyé avant d'enfin ressortir.
"Gah!" Grogna-t-il. "Ca fait des heures que je suis coincé là-dessous."
"Vous allez bien?" Lui demanda Charles. Silumgar regarda l'état de son corps. Le poitrail de son armure était enfoncé et plusieurs de ses doigts étaient tordus.
"Mon armure est cabossée, mais ça ira. Vous?" Répondit-il.
"Ca ira." Se contenta de lui répondre Dylan en allant s'adosser aux restes du mat. Charles monta sur les cadavres empilés de quelques orcs en armure de cuir et aux poumons remplis d'eau. Il contempla les vertes falaises de la Forêt de Jade.
"Nous sommes arrivés en tout cas." Marmonna-t-il.
"Le retour sera difficile en tout cas." Grinça Silumgar en allant se percher sur les restes de la cabine, savourant les gémissement des blessés, qui se rassemblaient tant bien que mal sur le pont ravagé.
"Où est le reste de la flotte?" Demanda Charles.
"Là bas." Marmonna Silumgar en montrant au loin une épave littéralement encastrée dans les récifs. "Je ne sens aucune vie là-bas."
"J'y crois pas." Explosa Charles en maudissant tous les dieux pour son infortune.
"Je relève nos morts?" Questionna Silumgar en frappant négligemment sa main sur les doigts de l'autre pour leur redonner un aspect à peu près présentable.
"Non." Lui répondit sèchement Charles en recouvrant son calme. "Les pandaren ont la réputation d'être accueillant. Ils pourrons nous fournir ce qu'il nous faudra, donc pas besoin de morts-vivants." Il chercha quelque chose des yeux. "Où est le zeppelin?"
"Là haut." Murmura Dylan en montrant ce qu'il restait de l'épave, éventrée sur une des montagnes jaillissant de la mer glaciale.
"Bon." Trancha Charles d'un ton furieux. Il regarda les hommes blessés face à lui et leur parla d'une voix forte: "Restez ici et cherchez des blessés et tout ce qui peut encore être sauvé. Moi et les deux-autres allons chercher de l'aide." Aussi malfaisants qu'ils soient, les mercenaires étaient disciplinés et se mire immédiatement à l'oeuvre. Charles, suivit du duc et de son lieutenant, alla jusqu'à l'un des bastingages et sauta sans difficulté sur la terre ferme. Silumgar voulut l'imiter, mais il glissa et tomba comme une enclume à l'eau. Marmonnant mentalement des propos orduriers, il marcha sur le fond de l'eau jusqu'à trouver une pente qu'il entrepris de gravir jusqu'à rejoindre l'îlot sur lequel s'était fracassé le navire de fer. Charles et Dylan l'aidèrent à s'extirper de l'eau.
"On devrait prendre quelques hommes?" Demanda Charles au duc.
"Si on veut asservir les locaux, oui. Sinon, mieux vaut rester discrets." Répondit le spectre en s'ôtant une des bottes pour en faire sortir l'eau.
"Il y a un risque... Ca ferait beaucoup de témoins inutiles. Après, ce ne sont que des pêcheurs je pense. Vos avis?"
"Je ne pense pas qu'ils soient un réel danger pour l'instant." Murmura Dylan et ramassant une dague sur le rivage et en la rangeant dans l'un de ses fourreaux vides.
"Et on devrait les tuer? Duc?" Ajouta Charles.
"Niveau stratégie, pas pour le moment." Nota Dylan.
"Je serais d'avis de massacrer toutes ces boules de poils pâtes pour avoir des esclaves et des guides et aussi une base arrière solide." Objecta le spectre.
"Nous aurions surtout besoin d'un guide ou deux. Et surtout, essayer d'être discret." Lui rappela Charles.
"Vu notre arrivée en finesse, je pense que ça marchera." Grinça d'une voix glaciale Silumgar.

Ils marchèrent un moment. L'îlot avait en son milieu un imposant piton rocheux qui cachait toute la face Nord, là où était échoué le navire. La végétation se limitait à quelques arbustes à moitié brûlés par le sel des embruns. Ce n'est qu'après quelques minutes que les trois malfaisants personnages virent une cabane. S'approchant doucement, Charles en tête, ils allèrent voir et trouvèrent un pandaren qui préparait une cage de pèche au crabe. Il les regarda d'un air étonné.
"Notre navire à fait naufrage." Lui expliqua Charles. "Nous aurions besoin d'aide..."
"Prenez ma barque." Répondit dans un commun approximatif le pandaren. "Au village, ils enverront du renfort, je vais m'occuper de ceux que je peux déjà aider seul." Il partit.
"Très serviables." Remarque en ricanant Dylan tandis que Silumgar mettait à l'eau la barque et empoignait les rames.

Partie 2: massacre
Silumgar amarra la barque et aida les deux humains à descendre. Ils remontèrent le ponton et se dirigèrent vers le plus grand bâtiment du hammeau.
"Que des pêcheurs, comme je le pensais." Murmura Charles.
"Un beau tas de futurs cadavres." Ne put s'empêcher de persiffler Silumgar en regardant des enfants qui les regardaient de leurs grands yeux.
Le plus grand bâtiment était une sorte d'auberge. Charles alla droit à la tenancière et son enfant et lui parla à voix basse. Silumgar regarda l'intérieur. Miteux, en bois, avec dans un long un ivrogne vautré sur sa table et ronflant fortement. Il y avait un escalier vers l'étage. Charles revint les voir lui et Dylan.
"Alors?" S'enquit le spectre.
"Ils ont déjà envoyé un messager chercher du renfort au village voisin." Silumgar vit filer l'enfant. "Le gosse va dire aux habitants de s'activer." Répondit Charles.
"Et les autres arriveraient quand?" Demanda Dylan.
"D'ici demain."
"Pas de nécromancie je présume?" Demanda le duc.
"En effet." Lui répondit Charles.
"De la nécromancie?!" S'exclama la tavernière. "P... Pourquoi? Vos amis sont encore viv..." Son mot fut interrompu par un gargouillis abject alors que la dague ornementée de Charles lui ouvrait la gorge. Elle contempla un instant son sang chaud couler à grand flot sur son parquet avant de s'effondrer, une incompréhension patente dans le regard.
"L'autre est ivre, tuez-le en silence. Je m'occupe de l'étage." Ordonna Charles. Silumgar fit signe à Dylan de s'occuper du pandaren assoupit. D'une dague mortellement précise en plein dans la gorge, l'ivrogne se transforma en cadavre secoué de spasmes. Charles redescendit bredouille.
"Je relève nos troupes et on rase le village?" Demanda la liche.
"Non. On nettoie discrètement le village et nos mercenaires s'occuperont de ceux sur l'îlot." Lui répondit Charles. Il allait ajouter quelque chose quand l'enfant de la tavernière fit irruption, tout essoufflé.
"Maman mam..." Sa voix s'interrompit dans un hoquet d'horreur en voyant le cadavre à la fourrure maculée de sang de sa génitrice. Avant qu'il n'ait pu courir ou pleurer, des mains spectrales le saisirent et le traînèrent vers Silumgar qui lui écrasa le crâne sous sa botte de saronite dans un bruit écœurant.
Le duc sortit alors de la taverne et alla droit au maître de vol du village qui préparait un cerf-volant pour aller aider ses concitoyens à aider les naufragés.
"Holà maître des cieux." Lui dit le spectre en tenant sa lourde masse d'arme à deux mains.
"Que puis-je pour vous?" Le sourire bienveillant du  pandaren se transforma en une moue terrifiée.
"Votre mort." Répondit Silumgar en lui pulvérisant le crâne. Charles sortit alors une petite fusée et alluma la mèche dans l'une des lanternes. Elle fila dans les cieux et explosa, donnant aux mercenaires l'ordre d'attaque.

Silumgar avait presque oublié le bonheur qu'était le massacre d'innocents. Le spectre arpentait les ruelles du hameau pandaren, se délectant des hurlements de terreur et des rires sauvages des mercenaires endurcis de l'armée de Charles. Là bas, il voyait deux humains bourrer de poudre noire une gamine par tous les orifices avant d'allumer une mèche. Dans un bruit écoeurant, elle implosa presque, envoyant virevolter une carcasse ravagée et sanguinolente. Plus près, on voyait un orc battre à mort un vieillard avec une lourde masse de guerre. Silumgar contempla le spectacle avec satisfaction. Les os du malheureux crissaient tellement fort qu'on entendait distinctement ce bruit malgré le vacarme du carnage. Les suppliques cessèrent lorsque le plantigrade fut transformé en pulpe sanguinolente. Gratifiant l'orc d'une bonne claque dans le dos, Silumgar continua son chemin dans le village. Il vit un type traîner dans un coin une femelle pandaren, suivit de quelques autres qui étaient manifestement en manque depuis un moment. Il entendit sangloter la malheureuse, puis ses suppliques se transformèrent en hurlement qui aurait fendu le coeur à d'autres. Le seigneur noir se contenta de rire avant de reprendre son chemin vers la plage. Déjà, on voyait du sang partout sur le sable. Quelques mercenaires bourrés d'humour avaient même mis des têtes d'enfants dans les cages de pêche au crabe, donnant l'impression qu'une pêche malsaine avait été bonne. Les yeux violets du duc regardèrent les flots rougir. Sur l'îlot, il voyait quelques retardataires qui empilaient les cadavres de ceux qui avaient eu la bêtise de venir les aider. Le spectre fut tiré de son observation par le hurlement d'agonie d'un jeune pandaren. Il tourna la tête et vit Dylan, le visage défiguré d'un rictus malsain, qui achevait de décapiter un autre pêcher sans défense. La douce cacophonie du massacre résonnait comme une tendre berceuse au seigneur noir, qui remonta vers Charles. Du haut du pont menant aux escaliers qui permettraient de remonter les falaises, le représentant de Gleen regardait le carnage avec une froide satisfaction.
Lorsqu'il n'y eut même plus une enfant à violer ou un vieillard à torturer, le calme retomba sur le village. Les mercenaires se postèrent sur la plage en contrebas de Charles. Il n'étaient qu'une grosse dizaine tout au plus, et leurs sourires cruels indiquaient qu'ils s'étaient bien amusés après la longue traversée.
"Ce n'était pas assez drôle." Marmonna Dylan en se plaçant à la gauche de son supérieur.
"Tu t'amuseras plus tard." Lui répondit froidement Charles. "Duc, vous trouveriez un guide?"
"Oui." Répondit le spectre tout en attirant à lui les âmes des malheureuses victimes. "Mais il ne saura sûrement pas où est l'Oeil. Par contre, il saura nous guider vers ceux qui pourraient le savoir."
"Parfait." Charles regarda ses mercenaires: "Prenez tout ce que vous pourrez, le village est à nous!"
Silumgar incanta quelque chose et, jaillissant de l'épave du galion, son imposant proto-drake pestiféré Krork prenait son envol. La créature aux immenses ailes membraneuses atterrit devant Charles et Dylan, qui ne cillèrent même pas. Le duc monta sur la selle.
"Brûlez les navires, ils risquent de rappeler Tol'Barad." Ordonna Charles en donnant au duc une lanterne.

Epilogue:
Les navires brûlaient au loin. Les mercenaires étaient fin prêts, attendant les ordres. Charles et Dylan regardèrent Silumgar créer la forme éthérée d'une pandarène qui s'était faite éventrer pour qu'on puisse jouer avec son fœtus comme avec un ballon.  
"Mène nous à ceux qui gardent le savoir." Ordonna de sa voix d'outre-tombe Silumgar. "Ou tu souffriras bien plus que ce qui a causé ta mort."
La spectre regarda les lueurs mauves dans la visière du heaume cornu du duc puis commença à partir. La troupe lui emboita le pas. L'expédition de Pandarie commençait.
avatar
Silumgar
Vieux Baroudeur
Vieux Baroudeur

Messages : 119
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://enclaverp.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum